Fonds croissance américain MFS Sun Life

Commentaires sur les fonds | T2 2022

Opinions et commentaire fournis par MFS Gestion de placements Canada limitée.

Revue des marchés  

Aux États-Unis, plusieurs des principaux indices ont connu l’un des pires trimestres de leur histoire. Du point de vue des styles, la valeur a surclassé la croissance dans tous les segments de capitalisation boursière, mais la croissance a repris la tête en fin de période alors que les taux obligataires ont fléchi devant les risques croissants de récession. Témoignant du même virage défensif, les grandes capitalisations ont surclassé les petites dans tous les styles. Tous les secteurs de l’indice Russell 1000 ont clôturé la période en territoire négatif. À l’intérieur de l’indice, la consommation de base, l’énergie et les soins de santé ont affiché le meilleur rendement, tandis que la consommation discrétionnaire, les services de communications et les technologies de l’Information ont produit les pires résultats, baissant tous de plus de 17 %. 

Positionnement du fonds  

Au 30 juin 2022, le portefeuille surpondérait des sous-secteurs comme les logiciels dans les technologies de l’information, les services professionnels dans l’industrie et les outils et services des sciences biologiques dans les soins de santé.  

  • Dans les technologies de l’information, la MFS continue de favoriser les sociétés de logiciels à modèle vertical comme Adobe, Intuit, Salesforce et ServiceNow. La MFS préfère ces sociétés aux entreprises de logiciels à modèle horizontal, car elles ont tendance à privilégier l’amélioration et l’optimisation d’une gamme de produits destinés à un secteur particulier au lieu de chercher à répondre aux besoins de tout le monde. Le portefeuille reste sous-pondéré dans la technologie du matériel informatique, du stockage et des périphériques et évite les segments les plus capitalistiques et traditionnellement les plus exposés aux cycles de la croissance mondiale.
  • Du côté de l’industrie, la MFS favorise les services professionnels. Le fonds est principalement surpondéré dans les fournisseurs de données, comme Verisk qui offre des services d’analyse à des clients des secteurs de l’assurance, de l’énergie et des services financiers, le fournisseur de renseignements et d’analyses sur l’immobilier commercial CoStar Group et les agences d’évaluation du crédit TransUnion et Equifax. La MFS tend à privilégier ce segment du secteur de l’industrie en raison de sa nature peu capitalistique et des fortes barrières à l’entrée créées par des données exclusives.  
  • Dans les soins de santé, la MFS favorise les outils et services des sciences biologiques. La MFS demeure optimiste à l’égard de sociétés comme Danaher, Thermo Fisher Scientific et l’entreprise de recherche clinique ICON. Dans le secteur de la santé, la MFS continue de se concentrer sur l’éventail de résultats potentiels des entreprises qu’elle détient. La MFS demeure fermement convaincue de la capacité de ses titres à procurer de bons résultats dans une fourchette plus précise parce qu’elle estime que ces sociétés sont bien placées pour profiter de l’accélération de la croissance des nouvelles plateformes diagnostiques et thérapeutiques répondant aux besoins grandissants de mise au point de médicaments dans un cycle de fortes innovations thérapeutiques. Le portefeuille sous-pondère les fournisseurs de soins de santé et les sociétés axées sur les services.  
  • Par rapport à l’indice, le portefeuille sous-pondère notamment les services financiers, la consommation de base et l’énergie. 

Le fonds a été distancé par son indice de référence au deuxième trimestre. La sélection d’actions dans les technologies de l’information, l’immobilier, les matériaux et la consommation de base a contribué au rendement relatif de la période. À l’inverse, la surpondération des technologies de l’information et la sous-pondération de la consommation de base et de l’énergie ont le plus nui à la performance relative. 

Incidences importantes sur le rendement

  • Tesla Inc : L’absence de position dans le fabricant de véhicules électriques Tesla a soutenu le rendement relatif. Malgré l’annonce de résultats financiers robustes au premier trimestre, les interruptions de production à l’usine Tesla de Shanghai ont réduit les livraisons de véhicules et semblé peser sur le moral des investisseurs.
  • Vertex Pharmaceuticals Inc : La surpondération de la société biotechnologique Vertex Pharmaceuticals a renforcé le rendement relatif après les résultats impressionnants de l’essai clinique d’une thérapie génique qui atténue à long terme les symptômes de la bêta-thalassémie et de la drépanocytose. Plusieurs évolutions positives du côté des médicaments de la société contre la fibrose kystique ont aussi fait monter l’action.  
  • Colgate-Palmolive Co : La surpondération de la société mondiale de produits de consommation Colgate-Palmolive a contribué au rendement relatif. Le cours de l’action est resté stable, résultat remarquable dans un contexte de repli généralisé des marchés boursiers. La société a affiché des fondamentaux favorables, et notamment une croissance du chiffre d’affaires tirée par le segment des aliments pour animaux Hill’s et par les marchés émergents, malgré la hausse du coût des matières premières et des coûts logistiques et les taux de change désavantageux. 

  • Amazon.com Inc : La surpondération du détaillant en ligne Amazon.com a nui au rendement relatif. Malgré la solidité des résultats d’exploitation de la société, le titre n’a pas échappé à la pression qui s’est exercée sur les valeurs technologiques du fait de la hausse des taux d’intérêt et de la tendance à délaisser les actions de croissance au profit de secteurs plus défensifs, sur fond de chute des marchés mondiaux dans une conjoncture macroéconomique incertaine.
  • NVIDIA Corp : La surpondération du fabricant de processeurs graphiques NVIDIA a freiné le rendement relatif. Malgré un bénéfice par action plus élevé que prévu, le titre a reculé après que la direction a abaissé ses indications prospectives, invoquant sa sortie du marché russe et l’effet négatif des confinements chinois sur ses revenus tirés du jeu.  
  • Alphabet Inc : La surpondération de la société des technologies de l’information Alphabet a nui au rendement relatif. Malgré la solidité des résultats d’exploitation de la société, le titre n’a pas échappé à la pression qui s’est exercée sur les valeurs technologiques au cours du trimestre. La hausse marquée des taux d’intérêt sur le trimestre a réduit l’appétit des investisseurs pour la croissance à duration longue, et les actions de croissance technologiques ont été durement touchées sur fond de dégagement général du marché.

Opérations importantes  

Étoffement/Achat  

  • La MFS a pris une nouvelle position dans la société UnitedHealth Group Inc qui a réussi sa transition vers un modèle d’affaires plus intégré qui a élargi ses possibilités de marché. De l’avis de la MFS, la société sort renforcée de cet exercice qui a accru la valeur qu’elle offre à ses clients et la prévisibilité de la croissance de ses revenus et de ses marges.  
  • La MFS a également ajouté de petites positions dans l’énergie, dans le cadre de la gestion des risques par rapport à l’indice de référence. La MFS croit que les prix de l’énergie pourraient rester élevés plus longtemps, vu la dynamique de l’offre et de la demande dans ce domaine. La MFS a pris une position dans Hess Corp, société d’exploration et de production indépendante mondiale de premier plan et de grande qualité. De l’avis de la MFS, la Guyane transforme la situation pour la société grâce à une production à très faible coût qui lui assurera de nombreuses années de croissance vigoureuses des flux de trésorerie.  
  • Dans le secteur de l’énergie, la MFS a aussi ajouté EOG Resources Inc qui se démarque à ses yeux par l’exploitation et l’affectation des capitaux les plus disciplinées de l’industrie américaine du schiste et l’un des bilans les plus prudents. 

Élagage/Vente  

  • La MFS a vendu la position dans Netflix Inc après la publication du dernier état des bénéfices de cette société. Elle estime que la thèse de croissance ne tient plus puisque les nouveaux abonnements ont plafonné et que la société passe d’un modèle de croissance des utilisateurs à un modèle de revenus moyens par utilisateur, dans lequel elle envisage de hausser ses prix, de modifier la structure des mots de passe et peut-être d’offrir un service gratuit accompagné de diffusion de publicités.  
  • Après l’avoir élaguée à plusieurs reprises, la MFS a vendu la position dans PayPal Holdings Inc, où elle a constaté un ralentissement de la croissance des utilisateurs et un renforcement de l’accent sur la croissance des revenus moyens par utilisateur, qui pourrait être freinée par l’intensification de la concurrence des plateformes de commerce électronique et de paiement.  
  • La MFS a vendu la position dans le fabricant de jeux vidéo Activision Blizzard Inc. qu’elle élaguait depuis l’annonce de l’acquisition de cette société par Microsoft. 

Perspectives  

Bien qu’une inflation persistante et l’éventualité d’une hausse des taux d’intérêt à court terme aient eu une incidence négative démesurée sur les catégories d’actif à plus longue duration, comme les actions de croissance américaines à forte capitalisation, les perspectives à long terme pour les sociétés à croissance durable au solide pouvoir d’établissement des prix restent inchangées. La MFS est d’avis qu’à la longue, la croissance durable des bénéfices sera le fait des sociétés qui disposent d’un pouvoir de fixation des prix en raison d’avantages concurrentiels durables, de fortes barrières à l’entrée, de droits de propriété intellectuelle et de produits et services différenciés; bon nombre de ces sociétés se sont retrouvées dans l’univers de la croissance. Le portefeuille reste centré sur les sociétés que la MFS juge en mesure de produire une croissance des bénéfices durable et supérieure à la moyenne d’ici deux ou trois ans.

À titre d’investisseur à long terme dans une catégorie d’actif caractérisée par l’innovation, la MFS veut s’assurer d’être du bon côté des perturbations et de consacrer son temps et ses efforts à des sociétés actives dans des segments où pourraient se situer les sources de bénéfices au cours des dix années à venir, dans les secteurs de croissance traditionnels et non traditionnels. La MFS continue de vouloir détenir des sociétés qui privilégient l’équilibre et l’alignement avec tous les intéressés (clients, employés, fournisseurs, collectivités locales, investisseurs et conseil d’administration) et avec leur environnement. Il importe de noter que la MFS demeure fidèle à son historique de pureté de style et de sélection ascendante des titres plutôt que de tâcher d’anticiper les marchés ou les styles ou autres facteurs qui influencent le rendement à court terme.

Rendement du fonds

Rendements composés (%)1 Depuis la création2 10 ans 5 ans 3 ans 1 an T2
Fonds croissance américain MFS Sun Life - série A

13,5

14,3

10,3

5,4

-20,9

-17,2

Fonds croissance américain MFS Sun Life - série F

14,8

15,7

11,6

6,7

-20,1

-16,9

 

Indice Russell 1000

15,0

15,1

10,9

9,7

-9,4

-13,9

¹Les rendements se rapportant aux périodes supérieures à un an sont annualisés. Données au 30 juin 2022.

²Année civile partielle. Les rendements sont ceux de la période écoulée entre la date de création du fonds, soit le 1er septembre 2011, et le 31 décembre 2011.

Les points de vue exprimés sur des sociétés, des titres, des industries ou des secteurs de marché particuliers ne doivent pas être considérés comme une indication d’intention de négociation à l’égard de tout fonds commun de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. Ils ne doivent pas être considérés comme un conseil en placement ni une recommandation d’achat ou de vente. Ce commentaire est fourni à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal ou juridique ni en matière de placement. L’information contenue dans ce commentaire provient de sources jugées fiables, mais aucune garantie expresse ou implicite n’est donnée quant à son caractère opportun ou à son exactitude.

Ce commentaire peut contenir des énoncés prospectifs sur l’économie et les marchés, ainsi que sur le rendement futur, les stratégies, les perspectives ou les événements s’y rapportant, qui sont soumis à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.

Les placements dans des organismes de placement collectif peuvent donner lieu à des courtages, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Les investisseurs devraient lire le prospectus avant de faire un placement. Les taux de rendement indiqués correspondent aux rendements globaux composés annuels historiques qui prennent en compte les variations de la valeur des titres et le réinvestissement de toutes les distributions, mais ne prennent pas en compte les commissions d’achat et de rachat, les frais de placement ni les autres frais optionnels ou l’impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, frais qui auraient eu pour effet de réduire le rendement. Les organismes de placement collectif ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Les titres de série A sont offerts à tous les investisseurs, tandis que les titres de série F ne sont offerts qu’aux investisseurs qui bénéficient d’un programme intégré à honoraires auprès de leur courtier inscrit. Bien que les titres de série A et de série F aient le même portefeuille de référence, toute différence de rendement entre les deux séries est principalement attribuable à des différences concernant les frais de gestion et d’exploitation. Les frais de gestion des titres de série A comprennent des commissions de suivi, contrairement aux frais de gestion des titres de série F. Les investisseurs qui souscrivent des parts de série F peuvent verser des honoraires pour compte à honoraires, lesquels sont négociés avec leur courtier inscrit et payés à ce dernier.

Placements mondiaux Sun Life est le nom commercial de Gestion d’actifs PMSL inc., de la Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie et de la Fiducie de la Financière Sun Life. Gestion d’actifs PMSL inc. est le gestionnaire des fonds communs de placement de la Sun Life, des Solutions gérées Granite Sun Life et des Mandats privés de placement Sun Life.

© Gestion d’actifs PMSL inc. et ses concédants de licence, 2022. La société Gestion d’actifs PMSL inc. et MFS Investment Management Canada Limited sont membres du groupe Sun Life. Tous droits réservés..