Fonds croissance américain MFS Sun Life

Commentaires sur les fonds | T3 2022

Opinions et commentaire fournis par MFS Gestion de placements Canada limitée.

Revue des marchés  

Au troisième trimestre de 2022, les actions américaines ont fléchi en dollars américains, mais monté en dollars canadiens vu la dépréciation de cette monnaie. Le recul en dollars américains s’inscrivait dans le sillage du dégagement du deuxième trimestre et s’explique par les sources d’inquiétude qui assaillent le marché, comme la guerre en Ukraine, l’inflation élevée et le risque que la hausse des taux d’intérêt fasse basculer l’économie dans la récession.

Au cours du trimestre, les actions de croissance ont surclassé les actions de valeur, surtout en raison de la forte progression de Tesla et d’Amazon. Ce renversement de situation par rapport aux deux premiers trimestres de l’année s’explique en premier lieu par la remontée brève mais vigoureuse du marché en juillet. Les secteurs de la consommation discrétionnaire, de l’énergie et des services financiers ont affiché la meilleure performance, tandis que les services de communications, l’immobilier et les matériaux ont produit les pires résultats.

Depuis le début de l’année, le recul du marché est avant tout imputable à la compression des multiples cours-bénéfice. Cependant, désormais, la dégradation de la demande et la hausse du coût des intrants risquent de plomber les bénéfices des entreprises. Bien que les prévisions de bénéfices aient été abaissées, la MFS craint qu’elles ne reflètent pas encore entièrement la détérioration de la conjoncture économique. En effet, la Réserve fédérale américaine a clairement signifié son intention de poursuivre la lutte contre l’inflation. De plus, la vigueur du dollar américain continue de freiner les bénéfices. Elle atténue certes le poids de l’inflation, mais puisqu’environ 40 % des bénéfices des sociétés du S&P 500 proviennent de l’extérieur des États-Unis, elle exerce une pression significative sur les bénéfices dans un contexte de dégradation de la demande et de diminution des marges, d’où la possibilité d’une récession dictée par les bénéfices.

Le Fonds croissance américain MFS Sun Life a été distancé par son indice de référence, l’indice Russell 1000 ($ CA) au cours du trimestre.

  • La sélection de titres dans les technologies de l’information et les services de communications et la surpondération de ces secteurs ont nui au rendement relatif.
  • Le secteur de l’énergie ayant surperformé, sa sous-pondération a également pesé sur le rendement relatif.
  • La sélection de titres dans les matériaux et les services financiers a avantagé la performance relative du fonds.

Perspectives du gestionnaire

Les actions ont évolué en dents de scie en 2022, après trois années de rendements exceptionnellement vigoureux. En 2020 et 2021, les mesures de relance monétaire et budgétaire sans précédent prises face à la COVID ont contribué à hisser les valorisations boursières jusqu’à trois écarts-types au-dessus de la normale et permis à de nombreuses sociétés de faible qualité de battre des records sur le plan de la croissance des revenus, de l’expansion des marges et des bénéfices. De l’avis de la MFS, ces tendances ne pouvaient se maintenir. De fait, ces excès ont trouvé leur dénouement dans un dégagement qui a touché l’ensemble des sociétés, peu importe leur qualité ou la durabilité de leurs bénéfices. Les investisseurs sont actuellement très pessimistes et on pourrait croire les marchés survendus à court terme, mais la MFS pense que la croissance des bénéfices va ralentir à l’échelle mondiale et qu’il faudra du temps pour récupérer des excès et de l’effet des hausses de taux d’intérêt et de l’inflation.

Incidences importantes sur le rendement

  • Adobe Inc. – La position surpondérée dans la société de logiciels Adobe (États-Unis) a pesé sur le rendement relatif au moment où la société a abaissé ses indications prospectives et signifié son intention d’acquérir Figma, société fermée d’outils de conception et de collaboration.
  • Tesla Inc. – L’absence de placement dans le fabricant de véhicules électriques Tesla (États-Unis) a nui au rendement relatif. Malgré un trimestre difficile marqué par l’interruption des activités à l’usine de Shanghai et la hausse des coûts liés aux nouvelles usines à Berlin et au Texas, l’action a monté dans l’expectative d’une augmentation de la production et de la marge brute.
  • Alphabet Inc. – La position surpondérée dans la société technologique Alphabet (États-Unis) a freiné le rendement relatif. L’action a fléchi après que la société a dit redouter la baisse des revenus publicitaires et des dépenses de consommation. Le titre a aussi souffert de l’amende de 4,1 milliards de dollars américains imposée à la société pour avoir enfreint les lois antimonopole en utilisant son système d’exploitation mobile Android pour faire échec à ses concurrents.

  • Amazon.com, Inc. – La position surpondérée dans le détaillant internet Amazon.com (États-Unis) a bonifié le rendement relatif. L’action a monté à l’annonce de revenus trimestriels supérieurs aux prévisions moyennes, attribuables à la progression des revenus tirés d’Amazon Web Services et de la publicité. Un effectif et des frais d’expédition moindres que prévu ont aussi dopé le cours du titre.
  • Vulcan Materials Co. – La position surpondérée dans la société de matériaux de construction Vulcan Materials (États-Unis) a contribué au rendement relatif. La société a accru ses ventes d’agrégats, d’asphalte et de béton et elle a haussé ses prix face aux pressions inflationnistes. Elle a aussi relevé ses cibles de rentabilité à long terme à l’occasion de sa journée des analystes, ce qui a davantage soutenu le titre.
  • Charles Schwab Corp. – La position surpondérée dans la société de services financiers Charles Schwab (États-Unis) a avantagé le rendement relatif. L’action a monté à l’annonce d’une hausse des marges nettes d’intérêts et d’un abaissement des exigences de fonds propres de catégorie 1 susceptible de libérer des capitaux pour d’autres fins comme des rachats d’actions.

Gestion des occasions et des risques

Plutôt que de tenter de prédire l’évolution de l’inflation ou des taux d’intérêt, la MFS s’attache à évaluer les fondamentaux et les bénéfices des sociétés et s’efforce de comprendre l’incidence possible de la hausse de l’inflation et des taux d’intérêt sur les bénéfices à long terme de chaque entreprise. Dans un contexte où les bénéfices sont menacés et croissent rarement, la sélection des titres prend toute son importance. L’équipe de gestion du portefeuille reste fidèle à sa démarche ascendante axée sur les sociétés de grande qualité qui affichent une croissance d’une durée et d’une ampleur supérieures à la moyenne sur un cycle complet du marché. Les recherches ascendantes de la MFS faisant penser que des risques élevés pèsent encore sur les bénéfices et les valorisations, l’équipe évite avec le plus grand soin les sociétés qu’elle juge les plus vulnérables. Elle trouve des occasions plus intéressantes du côté des sociétés dont l’évolution est plus prévisible du fait d’un éventail de résultats potentiels plus limité. Au cours du trimestre, l’équipe a pris quelques positions nouvelles et étoffé ses placements dans des sociétés présentant des perspectives à long terme très convaincantes, dont les actions affichent des niveaux de valorisation raisonnables.

Étoffement/Achat

  • Prise de position dans LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton au vu de la résilience apparente de la consommation haut de gamme. LVMH est un chef de file du marché du luxe, où elle propose un éventail diversifié de marques dans de nombreuses catégories de produits.
  • Prise de position dans le détaillant et fournisseur de pièces de rechange automobiles O’Reilly Automotive. Meilleur détaillant de sa catégorie, O’Reilly possède un large avantage concurrentiel et une direction compétente. La MFS est d’avis que le besoin immédiat de pièces et l’offre d’un service de réparation d’automobiles permettent à la société de répercuter les hausses de prix sur ses clients et constituent un atout important face aux concurrents en ligne.
  • Prise de position dans la société de recherche et de conseil Gartner. La MFS juge que la société a réalisé des progrès significatifs depuis l’acquisition de CEB et que ses produits, qui aident les clients dans leurs décisions d’achat de solutions informatiques, sont différenciés et offrent des possibilités de croissance intéressantes.
  • Poursuite de l’étoffement de la position détenue dans UnitedHealth Group vu la croissance durable intéressante de la société dans les régimes de type Medicare Advantage et les soins axés sur la valeur par capitation. La société a réussi sa transition vers un modèle d’affaires plus intégré qui a élargi ses possibilités de marché. Elle sort renforcée de cet exercice qui a accru la valeur qu’elle offre à ses clients et la prévisibilité de la croissance de ses revenus et de ses marges.

Élagage/Vente

  • Après 12 mois d’élagage, vente de la position dans Meta Platforms dont l’éventail de résultats potentiels s’est élargi du fait des risques associés à une possible réglementation ainsi qu’à l’important investissement dans le « métavers ».
  •  Élagage de la position dans la société de logiciels Adobe dont l’éventail de résultats potentiels s’est élargi du fait de l’émergence de concurrents, des progrès de l’intelligence artificielle dans la conception créative numérique, ainsi que de l’incertitude entourant l’acquisition annoncée de Figma.

Positionnement du fonds

Le Fonds croissance américain MFS Sun Life continue de surpondérer les technologies de l’information, les soins de santé, les services de communications et les matériaux. Dans le secteur des soins de santé, l’équipe de gestion du portefeuille a maintenu des positions dans plusieurs sociétés de sciences biologiques, d’outils et de services qu’elle juge bien placées pour profiter de la croissance accélérée des nouvelles plateformes diagnostiques et thérapeutiques répondant aux besoins grandissants d’innovation et de développement de médicaments. Ces positions incluaient Thermo Fisher et Danaher Corp.

Le portefeuille sous-pondère les services financiers, la consommation de base et l’énergie. Dans le secteur des services financiers, il est principalement investi dans des sociétés financières non bancaires qui offrent des services et des données à divers segments du secteur, comme le fournisseur d’indices MSCI Inc. et le courtier d’assurance Aon Plc.

Rendement du fonds

Rendements composés (%)1 Depuis la création2 10 ans 5 ans 3 ans 1 an T3
Fonds croissance américain MFS Sun Life - série A

13,1

13,9

10,0

4,5

-23,8

-0,70

Fonds croissance américain MFS Sun Life - série F

14,4

15,2

11,2

5,7

-22,9

-0,41

 

Indice Russell 1000

14,8

15,3

10,0

9,2

-10,21

-1,61

¹Les rendements se rapportant aux périodes supérieures à un an sont annualisés. Données au 30 septembre 2022.

²Année civile partielle. Les rendements sont ceux de la période écoulée entre la date de création du fonds, soit le 1er septembre 2011, et le 31 décembre 2011.

Les points de vue exprimés sur des sociétés, des titres, des industries ou des secteurs de marché particuliers ne doivent pas être considérés comme une indication d’intention de négociation à l’égard de tout fonds commun de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. Ils ne doivent pas être considérés comme un conseil en placement ni une recommandation d’achat ou de vente. Ce commentaire est fourni à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal ou juridique ni en matière de placement. L’information contenue dans ce commentaire provient de sources jugées fiables, mais aucune garantie expresse ou implicite n’est donnée quant à son caractère opportun ou à son exactitude.

Ce commentaire peut contenir des énoncés prospectifs sur l’économie et les marchés, ainsi que sur le rendement futur, les stratégies, les perspectives ou les événements s’y rapportant, qui sont soumis à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.

Les placements dans des organismes de placement collectif peuvent donner lieu à des courtages, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Les investisseurs devraient lire le prospectus avant de faire un placement. Les taux de rendement indiqués correspondent aux rendements globaux composés annuels historiques qui prennent en compte les variations de la valeur des titres et le réinvestissement de toutes les distributions, mais ne prennent pas en compte les commissions d’achat et de rachat, les frais de placement ni les autres frais optionnels ou l’impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, frais qui auraient eu pour effet de réduire le rendement. Les organismes de placement collectif ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Les titres de série A sont offerts à tous les investisseurs, tandis que les titres de série F ne sont offerts qu’aux investisseurs qui bénéficient d’un programme intégré à honoraires auprès de leur courtier inscrit. Bien que les titres de série A et de série F aient le même portefeuille de référence, toute différence de rendement entre les deux séries est principalement attribuable à des différences concernant les frais de gestion et d’exploitation. Les frais de gestion des titres de série A comprennent des commissions de suivi, contrairement aux frais de gestion des titres de série F. Les investisseurs qui souscrivent des parts de série F peuvent verser des honoraires pour compte à honoraires, lesquels sont négociés avec leur courtier inscrit et payés à ce dernier.

Placements mondiaux Sun Life est le nom commercial de Gestion d’actifs PMSL inc., de la Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie et de la Fiducie de la Financière Sun Life. Gestion d’actifs PMSL inc. est le gestionnaire des fonds communs de placement de la Sun Life, des Solutions gérées Granite Sun Life et des Mandats privés de placement Sun Life.

© Gestion d’actifs PMSL inc. et ses concédants de licence, 2022. La société Gestion d’actifs PMSL inc. et MFS Investment Management Canada Limited sont membres du groupe Sun Life. Tous droits réservés..