À effet du 27 novembre 2021, les options Frais de souscription différés et Frais de souscription réduits ne seront plus offertes pour les souscriptions de fonds communs de placement de Placements mondiaux Sun Life. Les transferts entre fonds ayant la même option de frais de souscription seront autorisés.

Portefeuilles gérés Granite Sun Life

Commentaires sur les fonds | T2 2022

Par Gestion d’actifs PMSL inc. Opinions et données en date du 30 juin 2022, sauf si indication contraire.

Répartition de l’actif au T2

Portefeuille équilibré Granite Sun Life
Un graphique à barres illustrant la variation trimestrielle de la répartition tactique de l'actif entre les différentes catégories d'actifs du Portefeuille équilibré Granite Sun Life pour la période allant du 3e trimestre de 2019 au 2e trimestre de 2022.

La répartition présentée est celle qui avait cours à la fin du trimestre et elle est susceptible de changer sans préavis. Le tableau ci-dessus présente les répartitions du portefeuille à court terme (tactiques). Grâce à ces renseignements, vous pouvez constater que la composition du portefeuille cadre avec nos perspectives de placement et qu’elle évolue avec le temps en fonction d’un environnement en perpétuel changement. 

Changements tactiques clés

  • Élagage de nos positions surpondérées en actions américaines pour réduire le risque de hausse des taux d’intérêt
  • Ajout d’obligations canadiennes pour profiter des rendements attrayants
  • Sous-pondération en obligations américaines et de marchés émergents pour gérer les risques liés au ralentissement de la croissance
  • Surpondération en liquidités pour faire face aux épisodes de volatilité élevée

Dans l’ensemble des pays développés, la croissance rapide a cédé la place à un net ralentissement au deuxième trimestre de 2022. Aux États-Unis, tant les ménages que les entreprises affichent des signes croissants de fatigue. Ainsi, l’indice PMI manufacturier publié par l’ISM, qui frôlait 60 au début de 2022, est maintenant tout juste supérieur à 50. La composante des nouvelles commandes a perdu presque 6 points pour s’établir à 49,2 en mai, sa plus importante baisse depuis mai 2020.

Par ailleurs, les dépenses de consommation, qui représentent presque les deux tiers de l’économie américaine, ont augmenté d’à peine 0,2 % en mai, leur plus faible rythme de progression mensuelle cette année, selon les chiffres du département américain du Commerce. De plus, la confiance des ménages américains mesurée par l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan a atteint un creux de plusieurs décennies en juin. Les pressions subies par les consommateurs nous portent à croire que les sociétés américaines pourraient du mal à imposer leurs prix et que les marges de profit des sociétés du S&P 500 pourraient diminuer par rapport à leurs niveaux élevés actuels.

Les perspectives de croissance des marchés développés hors États-Unis, en particulier en Europe, semblent encore plus faibles. L’Allemagne est frappée de plein fouet par une crise énergétique majeure, et son activité économique (qui représente environ le tiers de celle de la zone euro) n’a progressé que de 0,7 % au premier trimestre de 2022. Il s’agit du plus faible rythme de croissance de tous les pays de l’Union européenne (exception faite de l’Italie) durant cette période. D’autres économies sensibles aux taux d’intérêt comme l’Australie et le Canada se dirigent vers un essoufflement de leur croissance à mesure que les hausses de taux d’intérêt produisent leurs effets sur l’économie.

Étant donné le contexte baissier, nous avons continué d’étoffer les positions défensives des portefeuilles Granite afin d’affronter la volatilité. Au cours du deuxième trimestre, nous avons profité des rebonds du marché pour réduire le risque dans nos portefeuilles et les positionner en prévision d’un ralentissement de la croissance. Nous avons réduit notre position surpondérée en actions américaines et maintenu la sous-pondération en actions internationales des marchés développés. Nous avons aussi conservé notre position neutre en actions des marchés émergents face à la hausse des taux et à l’appréciation du dollar américain.

La Fed continuant de relever les taux à court terme, les marchés ont connu une débâcle historique durant le trimestre terminé en juin. Lors de son creux à la mi-juin 2022, l’indice Bloomberg U.S. Aggregate Bond affichait un rendement de -12 % sur l’année, bien en deçà de sa deuxième pire performance de -2,9 %, enregistrée en 1984, ce qui est venu couper court à trois décennies de marchés haussiers pour les obligations.

Qui plus est, en raison des tensions constantes entre les attentes d’inflation et les craintes de récession, sur fond d’interventions musclées de la Fed, le taux de l’obligation du Trésor à 2 ans a continué de rattraper celui de son homologue à 10 ans. L’écart entre les deux échéances est demeuré le même durant le trimestre, autre signe de ralentissement de la croissance aux États-Unis.

L’action soutenue sur les marchés obligataires a amené une importante volatilité des titres à revenu fixe. L’indice MOVE de la volatilité des obligations a atteint son plus haut niveau depuis mars 2020, les participants au marché obligataire peinant à trouver la voie à suivre. D’autres indicateurs du marché obligataire, comme la hausse des écarts des obligations spéculatives et le coût de la protection contre les défaillances des obligations de sociétés, révèlent d’autres difficultés.

Nous croyons que les décideurs privilégieront le resserrement monétaire tant que l’inflation – indicateur retardataire – n’affichera pas une tendance à la baisse durable, tout en accordant moins d’attention à la dégradation des indicateurs économiques précurseurs. Dans ce scénario d’aggravation des risques et de coûts d’emprunt élevés, nous nous méfions de plus en plus du crédit. Nous avons maintenu nos positions sous-pondérées en obligations de première qualité des États-Unis et des marchés émergents.  Compte tenu de nos préoccupations face à ces risques économiques, nous avons aussi réduit notre position en obligations à rendement élevé au cours du trimestre. En revanche, nous avons continué d’étoffer nos placements en obligations de bonne qualité, en particulier en obligations canadiennes de base, dont les taux sont devenus plus intéressants. En outre, nous avons également maintenu notre position surpondérée en liquidités pour faire face à d'éventuels épisodes de volatilité élevée face à la possibilité d'actions plus agressives des banques centrales.

Facteurs positifs (+) et facteurs négatifs (-)

PORTEFEUILLES PRUDENT ET MODÉRÉ GRANITE SUN LIFE

+ Style des actions américaines

+ Sélection de gestionnaires d’actions canadiennes et américaines

- Surpondération en actions

- Placements dans des obligations

- Sélection de gestionnaires d’obligations mondiales et américaines

PORTEFEUILLES ÉQUILIBRÉ, CROISSANCE ÉQUILIBRÉ ET CROISSANCE GRANITE SUN LIFE

+ Surpondération en liquidités

+ Style des actions américaines

- Surpondération en actions américaines

- Placements dans des obligations

- Sélection de gestionnaires d’actions internationales et d’obligations mondiales

PORTEFEUILLES REVENU ET REVENU ÉLEVÉ GRANITE SUN LIFE

+ Sélection de gestionnaires d’actions canadiennes

+ Sélection de gestionnaires d’actions mondiales

 

- Surpondération en actions

- Sous-pondération en liquidités

- Style des actions américaines

Voir la performance des fonds (Série F)

 

Les placements dans des organismes de placement collectif peuvent donner lieu à des courtages, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Les investisseurs devraient lire le prospectus avant de faire un placement. Les taux de rendement indiqués correspondent aux rendements globaux composés annuels historiques qui prennent en compte les variations de la valeur des titres et le réinvestissement de toutes les distributions, mais ne prennent pas en compte les commissions d’achat et de rachat, les frais de placement ni les autres frais optionnels ou l’impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, frais qui auraient eu pour effet de réduire le rendement. Les organismes de placement collectif ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

L’information contenue dans le présent document est fournie à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, ou juridique ni en matière de placement. Les opinions exprimées concernant une société, un titre, une industrie ou des secteurs du marché ne doivent pas être considérées comme une indication d’intention de réaliser des opérations sur tout fonds commun de placement à l’égard duquel Gestion d’actifs PMSL inc. agit à titre de gestionnaire ou de sous-conseiller. Elles ne doivent pas être considérées comme un conseil en placement ni une recommandation d’achat ou de vente.

Le contenu de ce document provient de sources jugées fiables, mais aucune garantie expresse ou implicite n’est donnée quant à son caractère opportun ou son exactitude. Ce document peut contenir des énoncés prospectifs concernant l’économie et les marchés, leur évolution future, ainsi que des stratégies ou des perspectives. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.