À effet du 27 novembre 2021, les options Frais de souscription différés et Frais de souscription réduits ne seront plus offertes pour les souscriptions de fonds communs de placement de Placements mondiaux Sun Life. Les transferts entre fonds ayant la même option de frais de souscription seront autorisés.

Portefeuilles gérés Granite (répartition de l'actifs)

Juillet 2021

Opinions et données au 15 juillet 2021​

Téléchargez la version PDF

Les opinions exprimées dans la présente mise à jour visent l'ensemble des portefeuilles gérés Granite Sun Life, tandis que les données tactiques et les renseignements sur la répartition de l'actif figurant dans le tableau ci-après concernent uniquement le portefeuille équilibré Granite Sun Life. Pour obtenir les plus récents renseignements sur les autres portefeuilles gérés Granite Sun Life, dont les portefeuilles gérés revenu Granite Sun Life, veuillez vous reporter aux revues trimestrielles des fonds.

Les grands thèmes qui influencent le marché cette année sont restés d’actualité en juillet. D’une part, l’indice S&P 500 a atteint un sommet historique alors que l’économie s’est renforcée et que le taux de croissance des bénéfices des entreprises a été l’un des plus élevés depuis 2009. D’autre part, les investisseurs ont vu les indicateurs d’inflation bondir tandis que le taux des obligations du Trésor américain à dix ans a chuté et que le dollar américain a monté. Ils se sont donc demandé si la reprise allait se poursuivre, ou si la Réserve fédérale américaine allait relever ses taux d’intérêt pour ralentir l’inflation, avec des retombées négatives sur le marché.

De plus, le nombre d’actions touchant un nouveau sommet s’est considérablement rétréci par rapport à ce qui avait été observé plus tôt durant l’actuelle remontée du marché. De fait, à un moment donné en juillet, seuls 56,11 % des titres du S&P 500 se négociaient au-dessus de leur moyenne mobile sur 50 jours.

Dans ce contexte, la pandémie de COVID-19 s’accélère de nouveau avec la propagation du variant Delta dans le monde. Le port du masque est réimposé à certains endroits. Il reste à voir si cela préfigure de nouvelles restrictions et un ralentissement de l’économie. Quoi qu’il en soit, les marchés montant depuis 17 mois et la politique monétaire de la Fed risquant de heurter la confiance des investisseurs, nous nous attendons à ce que les rendements évoluent dans une fourchette étroite. Ainsi, après avoir réduit notre surpondération des actions de 4 % à 1,9 % au deuxième trimestre, nous l’avons abaissée à 1 % en juillet.

Nous restons néanmoins optimistes à plus long terme à l’égard du marché boursier, qui reste étayé par une forte croissance économique, des bénéfices solides et un rythme soutenu de vaccination. C’est pourquoi nous avons gardé des titres de valeur de grande qualité. Nous privilégions également les sociétés de croissance de grande qualité dont le cours a rebondi après s’être tassé et que le taux des obligations du Trésor à dix ans a chuté.

De plus, en juillet, nous avons continué de surpondérer les actions mondiales à moyenne capitalisation, susceptibles à notre avis de surclasser les titres des plus grandes sociétés. Nous accordons la préférence à ces titres sur le plan de la qualité, en pensant qu’ils résisteront mieux à un possible recul du marché au troisième trimestre.

Nous prévoyons que le S&P 500 pourrait encore monter au deuxième semestre de l’année, mais sa progression actuelle paraît exagérée. Nous avons donc réduit la surpondération des actions américaines à 0,5 % en juillet, contre 1,6 % à la fin du deuxième trimestre. Ceci ne doit cependant pas être interprété comme un avis négatif à l’égard de l’économie américaine. En effet, les États-Unis regorgent de liquidités dans la foulée des mesures de relance monétaire et budgétaire. En outre, un surcroît de relance budgétaire pourrait poindre à l’horizon puisqu’un projet de loi bipartisan de renouvellement des infrastructures de 1 000 milliards de dollars chemine au Congrès américain.

Notre pondération des actions canadiennes est restée neutre en juillet et pourrait baisser compte tenu de la forte progression de l’indice composé S&P/TSX cette année. Nous demeurons cependant optimistes à l’égard de l’économie canadienne. Le pays ayant été confiné plus longtemps que bien d’autres, sa réouverture pourrait avoir un effet plus stimulant qu’ailleurs.

Par ailleurs, l’économie canadienne continue de profiter de la vigueur du marché de l’habitation et de la forte augmentation du prix des produits de base, y compris le pétrole et les métaux de base comme le cuivre. Cette remontée a certes faibli ces derniers mois, mais le prix du pétrole brut de référence a doublé pour frôler 70 $ US. Ceci devrait atténuer les difficultés du secteur canadien de l’énergie, le prix de référence du pétrole Western Canadian Select atteignant autour de 60 $ US le baril, en hausse de près de 72 % sur un an. En outre, si les taux d’intérêt devaient monter, comme nous nous y attendons, le secteur financier canadien pourrait réaliser des gains supplémentaires.

Nous avons également abaissé la surpondération des actions des marchés émergents, la faisant passer de 1,7 % à 1,3 % en juillet. La Chine s’est pratiquement débarrassée du virus et son économie s’est redressée avec vigueur. Cependant, le tour de vis réglementaire récent de Beijing contre les grandes sociétés technologiques du pays a provoqué un dégagement marqué des actions chinoises. De fait, l’indice Nasdaq Golden Dragon China Index a chuté de 22 % en juillet, pour un recul cumulatif d’environ 50 % cette année.

Néanmoins, pour l’instant, nous croyons que la croissance alimentée par la demande observée dans les pays développés continuera de soutenir la progression des exportations des pays émergents. De fait, début juillet, l’indice des directeurs d’achats Markit/JPMorgan mondial a révélé la robustesse de la production, des nouvelles commandes et de l’optimisme des entreprises, reflet d’une croissance vigoureuse.

La situation économique s’embellit en Europe, quoique plus lentement qu’aux États-Unis, avec une croissance prévue de 4,6 % en 2021. Un retard de vaccination par rapport aux États-Unis s’est traduit par de plus longs confinements qui ont considérablement freiné la reprise. De plus, l’économie de la zone euro a reçu un soutien budgétaire moins élevé, à raison de 6 % du PIB contre 14 % aux États-Unis.

Pourtant, certains signes indiquent que la reprise s’affermit en Europe. L’indice des directeurs d’achats IHS Markit, qui est un indicateur clé, a bondi à 59,5 en juin contre 57,1 en mai, un sommet depuis juin 2006. De même, l’optimisme des investisseurs était au rendez-vous début juillet. Cependant, nous avons continué de sous-pondérer les actions internationales qui constituent le plus petit compartiment de nos placements en actions. Par contre, nous chercherons des occasions d’investir dans cette catégorie d’actif durant les mois qui viennent.

Du côté des titres à revenu fixe, les obligations ont affiché des résultats positifs sur fond de baisse des taux en juillet, sans toutefois surclasser les actions. Par conséquent, nous avons continué de sous-pondérer les titres sensibles à la duration, y compris les obligations du Trésor américain et du gouvernement du Canada, dont le rendement pourrait encore pâtir d’une certaine expansion des taux obligataires. À l’inverse, nous avons encore surpondéré les obligations de sociétés à rendement élevé, en conservant un compartiment particulier d’obligations de sociétés à moyen terme. 

Les Fonds distincts Granite Sun Life axés sur le degré de risque investissent dans les fonds communs et/ou les fonds négociés en Bourse (FNB). Les épargnants devraient consulter les documents offerts sur le fonds et communiquer avec leur conseiller professionnel avant de prendre une décision. Les fonds distincts et les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Données Tactiques

Changement   Justification
Réduction de l’exposition aux actions américaines Les valorisations ont augmenté
Sous-pondération des obligations sensibles à la duration Le risque de taux d’intérêt 
Surpondération en titres de marchés émergents Les marchés émergents devraient continuer de performer

Répartition Tactique De l'actif | Le Portefeuille équilibré Granite Sun Life

Le graphique montre la répartition tactique de l’actif du Portefeuille équilibré Granite Sun Life. Il s’agit d’un graphique à barres superposées. Chaque barre verticale est de la même hauteur et indique dans quelle proportion l’actif du fonds est investi dans les différentes catégories d’actif. Le graphique ne comporte pas de chiffres. Il donne une représentation approximative de la répartition de l’actif du fonds.  L’axe des X indique les mois pour la période de Février 2020 à JUILLET 2021.  L’axe des Y indique le pourcentage d’actif alloué à chacune des 12 catégories d’actif. Pour JUILLET 2021, les actions canadiennes, les actions américaines et les actions internationales représentent une grande portion de la barre, soit environ 45 %. Ensuite, les actions de marchés émergents, les actions mondiales et les actifs réels forment environ 15 % de la barre. Ensuite, c’est environ 20 % pour les obligations canadiennes et 5 % pour les obligations américaines. Le reste de la barre, soit 10 %, représente les obligations mondiales, les obligations de marchés émergents, les obligations à rendement élevé et les liquidités. Les mois qui précèdent JUILLET 2021 montrent la fluctuation de ces pourcentages, ce qui correspond aux modifications apportées à la répartition de l’actif au fil du temps.

Les Portefeuilles gérés Granite Sun Life investissent dans les fonds communs et les fonds négociés en Bourse (FNB). Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des courtages, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Les investisseurs devraient lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Ce document est publié par Gestion d’actifs PMSL inc. et les renseignements y sont présentés en résumé. L’information est fournie à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, juridique ou comptable ni en matière d’assurance et de placement. Les opinions exprimées concernant une société donnée, la sécurité, l’industrie ou des secteurs du marché ne doivent pas être considérées comme une indication d’intention de réaliser des opérations visant un fonds de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. Ils ne doivent pas être considérés comme des conseils de placement ni des recommandations d’achat ou de vente.

L’information contenue dans ce document provient de sources considérées comme fiables, mais aucune garantie, explicite ou implicite, n’est donnée quant à son exactitude et à sa pertinence. Les fonds de placement se négocient quotidiennement et les mesures présentées peuvent changer en tout temps sans préavis. Ce document peut contenir des déclarations prospectives sur l’économie et les marchés, leur rendement futur, leurs stratégies ou perspectives. Les énoncés prospectifs contenus dans ce rapport ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.

© La société Gestion d’actifs PMSL inc., 2021. La société Gestion d’actifs PMSL inc. est membre du groupe Financière Sun Life.