Fonds marchés émergents Schroder Sun Life

Commentaires sur les fonds | T2 2022

Opinions et commentaire fournis par Gestion de placements Schroder.

Revue des marchés

Les actions des marchés émergents (ME) ont chuté au deuxième trimestre – la vigueur du dollar américain ayant représenté un obstacle important – même si elles ont largement surclassé leurs homologues des marchés développés. Les marchés d’Amérique latine (Colombie, Pérou et Brésil) ont figuré parmi les moins performants de l’indice MSCI Emerging Markets. Le repli des actions et des devises est notamment attribuable aux craintes grandissantes d’une récession mondiale, à l’incertitude liée à la politique intérieure ainsi qu’à la faiblesse des prix des métaux industriels vers la fin du trimestre. La Pologne et la Hongrie – marchés émergents européens – sont restées nettement à la traîne, sur fond de risques géopolitiques persistants liés à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Les banques centrales de ces deux pays ont accéléré le rythme de resserrement de leurs politiques monétaires. Le gouvernement hongrois a annoncé un impôt supplémentaire visant les banques et d’autres grandes sociétés fermées. La Corée du Sud et la Taïwan ont tiré de l’arrière alors que les perspectives à l’égard du commerce mondial se sont détériorées. Sur l’ensemble des marchés émergents, seule la Chine a affiché des résultats positifs durant le trimestre. Les mesures de confinement ont été assouplies dans certaines villes et les indicateurs macroéconomiques ont amorcé une reprise. D’autres mesures de soutien économique ont été dévoilées. Les autorités ont également annoncé une réduction importante des mesures de quarantaine visant les visiteurs de la Chine et les contacts étroits, ce qui devrait contribuer à résorber les problèmes d’approvisionnement même si la politique « zéro COVID » semble rester en place.

Revue du fonds

Au deuxième trimestre de 2022, les marchés émergents ont dégagé des rendements négatifs. Le fonds a obtenu un rendement inférieur à celui de l’indice de référence. La répartition par pays et la sélection des titres ont pesé sur le rendement du fonds. Sur le plan géographique, la surpondération en titres du Brésil et de l’Afrique du Sud (qui ont sous-performé) ainsi que la sous-pondération de la Chine (qui a surperformé) ont nui au rendement relatif. Les craintes de récession mondiale ont pesé sur les prix des métaux industriels vers la fin du trimestre, ce qui a pénalisé les exportateurs nets comme l’Afrique du Sud et certains marchés latino-américains (incluant le Brésil). La Chine a surperformé sur fond d’assouplissement des mesures de confinement dans certaines villes et de redressement des indicateurs macroéconomiques. D’autres mesures de soutien économique ont été dévoilées. Les autorités ont également annoncé une réduction importante des mesures de quarantaine visant les visiteurs de la Chine et les contacts étroits, ce qui devrait contribuer à résorber les problèmes d’approvisionnement même si la politique « zéro COVID » semble rester en place. D’un autre côté, une position élevée en effets de trésorerie, détenue dans un marché baissier, a contribué au rendement relatif.

Facteurs positifs et négatifs

  • La sélection des titres a été négative en Afrique du Sud (sous-pondération de Naspers et surpondération de Gold Fields). Le cours de l’action de Naspers a remonté après l’annonce d’un rachat ouvert, financé par l’allégement graduel de sa participation dans Tencent. Gold Fields a souffert des craintes de dilution à la suite d’une offre d’achat.
  • La sélection des titres a été négative en Chine (sous-pondération de Meituan et surpondération de Prudential). Les deux sociétés devraient bénéficier d’une hausse de la croissance des ventes alors que les restrictions liées à la COVID-19 s’assouplissent. Meituan prévoit également une réduction des pertes liées aux nouvelles initiatives.
  • La sélection des titres a été négative en Corée du Sud (surpondération de Naver). Le conglomérat internet a souffert des craintes grandissantes que les marges ne se redressent pas conformément aux prévisions de la société au deuxième semestre.
  • La sélection des titres a été positive en Inde (surpondération d’ICICI Bank et sous-pondération d’Infosys). ICICI Bank a affiché des gains en raison de ses résultats constants, la qualité des actifs ayant été supérieure aux prévisions durant la pandémie. Infosys a affiché des marges plus faibles que prévu en raison des pressions accrues exercées sur les coûts.
  • La sélection des titres a été positive à Taïwan (surpondération de Hon Hai Precision). Le fabricant de puces affichant des valorisations attrayantes a misé sur sa gestion robuste des chaînes d’approvisionnement pour accroître sa part de marché, au détriment de ses concurrents plus touchés par les mesures de confinement liées à la COVID-19 en Chine.

Perspectives

  • Schroders reste prudent à l’égard des perspectives du marché à court terme. Les marchés émergents font face à un resserrement de la liquidité mondiale, à la vigueur du billet vert et à un ralentissement probable des échanges commerciaux. L’inflation élevée sur les marchés émergents incite les banques centrales à resserrer leurs politiques. Les perspectives des pays émergents producteurs de produits de base sont moins certaines, compte tenu du ralentissement de la croissance mondiale. L’impulsion du crédit de la Chine s’est infléchie, mais la politique « zéro COVID » de la Chine menace la croissance à court terme.
  • Schroders s’attend à une conjoncture plus favorable en 2023. Une reprise de la croissance en Chine serait soutenue par l’assouplissement des politiques, les faibles niveaux, la demande comprimée et l’abandon potentiel de la politique « zéro COVID ». L’inflation pourrait diminuer en raison des effets de base, du ralentissement de l’activité économique mondiale et du desserrement des goulots d’étranglement des chaînes d’approvisionnement. Une stabilisation du dollar américain et un sommet des taux américains et des attentes de la Fed donneraient un répit aux devises et aux taux des marchés émergents. Les valorisations des actions des marchés émergents se sont améliorées. Historiquement, les valorisations relatives des marchés émergents semblent attrayantes par rapport à celles du marché américain. Les taux et les devises des marchés émergents ont été rajustés.
  • Risques : politique chinoise à l’égard de la COVID-19, guerre en Ukraine, tensions sino-américaines, nouveaux variants, évolution de l’inflation, hausse de l’intervention du gouvernement dans l’économie chinoise, forte participation des investisseurs individuels

Rendement du fonds

Rendements composés (%)1 Depuis la création2 10 ans 7 ans 5 ans 3 ans 1 an T2
Fonds marchés émergents Schroder Sun Life - série A 0,25 3,02 2,20 0,59 -1,86 -27,38 -10,91
Fonds marchés émergents Schroder Sun Life - série F 1,33 4,13 3,32 1,69 -0,77 -26,57 -10,66
Indice MSCI marche émergents 4,73 5,52 3,27 2,04 0,13 -22,17 -8,55

¹Les rendements se rapportant aux périodes supérieures à un an sont annualisés. Données au 30 juin 2022.

²Année civile partielle. Les rendements sont ceux de la période écoulée entre la date de création du fonds, soit le 1er septembre 2011, et le 31 décembre 2011.

Les points de vue exprimés sont ceux de Gestion de placements Schroder (Amérique du Nord) Inc., sous-conseiller de certains fonds communs Sun Life pour lesquels Gestion d’actifs PMSL inc. est le gestionnaire de portefeuille. Les points de vue exprimés sur des sociétés, des titres, des industries ou des secteurs de marché particuliers ne doivent pas être considérés comme une indication d’intention de négociation à l’égard de tout fonds commun de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. Ils ne doivent pas être considérés comme un conseil en placement ni une recommandation d’achat ou de vente. Ce commentaire est fourni à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal ou juridique ni en matière de placement. L’information contenue dans ce commentaire provient de sources jugées fiables, mais aucune garantie expresse ou implicite n’est donnée quant à son caractère opportun ou à son exactitude.

Ce commentaire peut contenir des énoncés prospectifs sur l’économie et les marchés, ainsi que sur le rendement futur, les stratégies, les perspectives ou les événements s’y rapportant, qui sont soumis à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.

Les placements dans des organismes de placement collectif peuvent donner lieu à des courtages, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Les investisseurs devraient lire le prospectus avant de faire un placement. Les taux de rendement indiqués correspondent aux rendements globaux composés annuels historiques qui prennent en compte les variations de la valeur des titres et le réinvestissement de toutes les distributions, mais ne prennent pas en compte les commissions d’achat et de rachat, les frais de placement ni les autres frais optionnels ou l’impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, frais qui auraient eu pour effet de réduire le rendement. Les organismes de placement collectif ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Les titres de série A sont offerts à tous les investisseurs, tandis que les titres de série F ne sont offerts qu’aux investisseurs qui bénéficient d’un programme intégré à honoraires auprès de leur courtier inscrit. Bien que les titres de série A et de série F aient le même portefeuille de référence, toute différence de rendement entre les deux séries est principalement attribuable à des différences concernant les frais de gestion et d’exploitation. Les frais de gestion des titres de série A comprennent des commissions de suivi, contrairement aux frais de gestion des titres de série F. Les investisseurs qui souscrivent des parts de série F peuvent verser des honoraires pour compte à honoraires, lesquels sont négociés avec leur courtier inscrit et payés à ce dernier.

Placements mondiaux Sun Life est le nom commercial de Gestion d’actifs PMSL inc., de la Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie et de la Fiducie de la Financière Sun Life.

Gestion d’actifs PMSL inc. est le gestionnaire des fonds communs de placement de la Sun Life, des Solutions gérées Granite Sun Life et des Mandats privés de placement Sun Life.

© Gestion d’actifs PMSL inc. et ses concédants de licence, 2022. Gestion d’actifs PMSL inc. est membre du groupe Sun Life. Tous droits réservés.