À effet du 27 novembre 2021, les options Frais de souscription différés et Frais de souscription réduits ne seront plus offertes pour les souscriptions de fonds communs de placement de Placements mondiaux Sun Life. Les transferts entre fonds ayant la même option de frais de souscription seront autorisés.

Fonds mondial de rendement global MFS Sun Life

Commentaires sur les fonds | T1 2022

Opinions et commentaire fournis par MFS Gestion de placements Canada limitée.

Revue des marchés

La nouvelle année a certes commencé en suivant une tout autre trajectoire, notamment avec la forte baisse du marché boursier mondial. Le conflit russo-ukrainien est évidemment le sujet de discussion de l’heure. Il a alimenté le débat, ralenti la croissance de l’économie mondiale et exacerbé les risques géopolitiques. Mais, ce sont les prix des produits de base qui en ont subi les plus fortes répercussions, et en y regardant de plus près, on constate l’ampleur de celles-ci. L’énergie a été le secteur le plus performant, affichant un rendement global de 31 %. La Russie fournit 11 % de l’approvisionnement mondial en pétrole, et 17 % du gaz naturel (40 % de l’approvisionnement de gaz en Europe).

Au début du trimestre, les titres technologiques onéreux ont fait l’objet d’un dégagement, ces actifs à duration longue étant plus sensibles à la hausse des taux d’intérêt. Cependant, la récente reprise des marchés a fait grimper de nouveau les valorisations. À la fin du trimestre, les secteurs des matériaux et des services publics ont produit des rendements positifs, tandis que les autres secteurs ont terminé le trimestre à la baisse, notamment les secteurs des technologies de l’information, de la consommation discrétionnaire et des services de communication, qui ont tous trois subi des baisses à deux chiffres. Les actions de valeur ont largement dépassé les actions de croissance, surtout celles qui ont bénéficié de la hausse des prix des produits de base et celles qui ont bénéficié de la hausse des taux d’intérêt.

Dans leurs annonces, les banques centrales ont mis l’accent sur l’inflation, évitant d’employer le terme « transitoire », car il prêtait à confusion. Mais surtout, elles ont commencé à prendre des mesures déterminantes, en augmentant les taux d’intérêt et en réduisant considérablement leurs mesures d’assouplissement quantitatif qui avaient soutenu les prix des actifs. Les nouvelles relatives à la COVID-19 et au variant omicron sont passées au second plan, laissant la place aux nouvelles sur la réouverture de l’économie et la mise en place d’une nouvelle normalité, alors que nous nous habituons à vivre avec le virus. En revanche, les perturbations des chaînes d’approvisionnement à l’échelle mondiale, surtout en Chine, dont la politique de tolérance zéro a entraîné des interruptions importantes de la production, ont eu des répercussions négatives à l’échelle mondiale et exercent davantage de pressions inflationnistes.

Le Fonds mondial de rendement global MFS Sun Life a dépassé son indice de référence mixte (60 % de l’indice MSCI World et 40 % de l’indice Bloomberg Barclays Global Aggregate couvert en $ CA) au premier trimestre de 2022. Dans la composante en actions, la sélection de titres dans les secteurs des soins de santé et des services de communication a contribué au rendement relatif. Les positions sous-pondérées dans les technologies de l’information ont aussi été favorables au rendement, ce secteur ayant produit un faible rendement au cours du trimestre. La sélection de titres et la position sous-pondérée dans le secteur de l’énergie ont nui au rendement. La sélection de titres dans le secteur de l’industrie a également pesé sur les résultats.

Compartiment des actions

Rio Tinto Ltd
La position surpondérée du portefeuille dans l’exploitant minier Rio Tinto (Australie) a contribué au rendement relatif. La hausse du cours de l’action de la société est en partie attribuable à la hausse des prix des produits de base et des métaux de base sur les marchés mondiaux. De plus, la société a annoncé ses objectifs de production pour 2022, lesquels étaient conformes aux attentes du marché, ainsi que ses résultats financiers solides du quatrième trimestre qui ont bénéficié de la hausse des prix.

Meta Platforms Inc.
Le fait de ne pas détenir d’actions de ce fournisseur de services de réseautage social (États-Unis) a contribué au rendement relatif. Les perspectives financières de la société étaient nettement en deçà des attentes en raison de la concurrence croissante menée par Tiktok, des perturbations du marché causées par App Tracking Transparency d’Apple, d’une compétition féroce et des problèmes croissants liés au cybercommerce et aux chaînes d’approvisionnement.

KDDI Corp
La position surpondérée dans la société de télécommunications KDDI (Japon) a contribué au rendement relatif. Le cours de l’action de la société a grimpé tout au long de la période, ses bénéfices d’exploitation du troisième trimestre étant supérieurs aux attentes, et ce, pour les trois segments des activités de la société : services aux particuliers, aux entreprises et autres. La société a aussi annoncé une hausse de 50 milliards de yens de son programme actuel de rachat d’actions, ce qui a davantage soutenu la valeur de son titre

Sberbank Of Russia Pjsc
La position du portefeuille dans la société de services bancaires commerciaux Sberbank Russia (Russie) a pesé sur le rendement relatif. Le cours de l’action de la société a lourdement chuté dans le sillage de l’invasion de l’Ukraine par la Russie et des nombreuses sanctions imposées à la Russie et aux entités russes. Par conséquent, la société a perdu le contrôle de ses filiales bancaires européennes.

PPG Industries
La position surpondérée dans ce fournisseur de revêtements (États-Unis) a pesé sur le rendement relatif. La société a publié un bénéfice par action inférieur aux attentes, surtout en raison des revenus des segments industriels et de la performance plus faibles que prévu. Selon la société, les principales raisons qui expliquent la sous-performance sur le trimestre sont les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, la hausse des coûts des matières premières et la pénurie de main-d’œuvre.

Apple Inc
Le fait de ne pas détenir d’actions d’Apple, fabricant d’ordinateurs et de produits électroniques personnels (États-Unis), a affaibli le rendement relatif. Le cours de l’action d’Apple s’est apprécié sur la période, la société ayant annoncé de solides résultats stimulés par les ventes d’iPhone et la croissance de son segment des services.

Compartiment des titres à revenu fixe

  • Positionnement de la duration aux États-Unis et au Canada
  • Sous-pondération du dollar canadien

  • Surpondération des sociétés du secteur industriel et des institutions financières par rapport à la trésorerie
  • Sous-pondération des obligations notées A
  • Surpondération des obligations notées BBB dans la composante des obligations de bonne qualité

Positionnement du fonds

La répartition de l’actif du Fonds est d’environ 60 % d’actions et 40 % de titres à revenu fixe. Cela permet d’éviter l’anticipation du marché dans la gestion du portefeuille et donne à l’équipe le loisir de se concentrer sur la sélection de titres. Le compartiment d’actions du portefeuille, qui est géré en fonction de la valeur, a généralement été investi dans des actions de valeur, notamment de sociétés mondiales à forte capitalisation. Du côté des titres à revenu fixe, l’équipe suit une approche globale axée sur les titres mondiaux de bonne qualité, tant dans la sélection de titres gouvernementaux que de titres du marché du crédit.

Positionnement sur les actions

En ce qui a trait à la composante des actions, le Fonds suit une stratégie de valorisation plutôt qu’une stratégie axée sur la valeur fondamentale, en mettant l’accent sur la durabilité de la société et sa valorisation. L’équipe analyse toujours en profondeur les perspectives à long terme des sociétés qu’elles détiennent, et elle prête une attention particulière au risque de perte en cas de baisse lié aux modèles d’entreprise. Elle continue de trouver d’excellentes occasions dans tous les secteurs et toutes les régions géographiques, là où les valorisations sont intéressantes. En outre, elle sélectionne des titres que d’autres investisseurs négligent en raison des fluctuations marquées des marchés et de leur horizon de placement à court terme. Au cours du trimestre, le Fonds a étoffé ses positions dans BNP Paribas, Henkel, Texas Instruments et Aptiv Plc, et pris une nouvelle position dans Toyota Motor Corp. Le Fonds a éliminé Novartis et réduit ses positions dans Lockheed MartinEaton CorpIntel et KBC Group.

Le Fonds suit une approche de placement ascendante. Les décisions de placement ne sont pas prises en fonction de prévisions et d’hypothèses macroéconomiques liées à des facteurs, comme l’inflation et les taux d’intérêt. L’équipe accorde une attention particulière aux répercussions du rendement de toutes les sociétés qui sont détenues dans le Fonds. Dans l’ensemble, l’équipe croit que les sociétés détenues jouissent d’un avantage concurrentiel durable et d’un pouvoir de fixation des prix relativement important, et peuvent faire preuve d’une plus grande résilience face à la hausse du coût des intrants par rapport à leurs concurrents. En ce qui a trait à la hausse des taux d’intérêt, le portefeuille surpondère les services financiers, ce qui pourrait être profitable si la croissance économique se poursuit. De plus, le portefeuille détient une faible pondération de titres de secteurs s’apparentant aux obligations, comme les titres de services publics et les titres immobiliers. Le portefeuille détient également une faible pondération d’actifs à duration longue, notamment des titres du secteur des technologies à valeur finale élevée, dont les cours pourraient baisser avec la hausse des taux d’intérêt.

Positionnement dans des titres à revenu fixe

Les données fondamentales des sociétés demeurent solides. Dans l’ensemble, les sociétés ont annoncé des résultats et des flux de trésorerie positifs. Les marges demeurent intéressantes, en dépit des défis que posent les chaînes d’approvisionnement et la hausse du coût des intrants. Les dettes inscrites au bilan demeurent inférieures aux sommets qu’elles avaient atteints en 2020. Cependant, les marges des sociétés et l’élasticité de la demande doivent demeurer sous surveillance, étant donné les facteurs défavorables croissants, notamment en ce qui a trait à la main-d’œuvre et aux prix aux producteurs.

Malgré le revirement de la Banque centrale européenne, elle demeure l’une des banques centrales les plus accommodantes et elle envisage de maintenir son programme d’assouplissement quantitatif jusqu’au troisième trimestre. Les sociétés qui négocient en euros en tireront profit, notamment par l’intermédiaire du Programme d’achat du secteur privé. Les taux Eurobor à terme et le seuil d’équilibre de l’inflation ont déjà pris en compte le durcissement éventuel de la politique de la Banque centrale européenne et la hausse de l’inflation structurelle. Le conflit en Ukraine a davantage renforcé les relations entre les pays de la zone euro (à l’exception de la Hongrie), et accéléré la transition vers les énergies renouvelables. En outre, l’augmentation des dépenses militaires en Allemagne devrait également servir d’incitation budgétaire à l’avenir.

L’équipe s’attend à ce que la dispersion augmente entre les secteurs, et elle tentera d’en tirer avantage dans les portefeuilles de crédit. Du côté des titres de bonne qualité, la dispersion entre les secteurs aux États-Unis est plus grande qu’en Europe. Des secteurs, comme les technologies, ont fait l’objet d’une revalorisation en raison de la sous-performance des actions. L’équipe croit que le secteur de la défense tirera manifestement profit de la hausse des budgets souverains de la défense, notamment en Europe. Par ailleurs, la forte hausse des prix des produits de base autres que les métaux pourrait avoir des répercussions même sur les secteurs défensifs, comme les producteurs de produits alimentaires.

Le Fonds a réduit certaines de ses positions sous-pondérées dans les prêts hypothécaires aux États-Unis, les valorisations s’étant améliorées. Cependant, l’équipe demeure prudente en ce qui a trait à cette catégorie d’actif. Étant donné que la Réserve fédérale américaine envisage de resserrer sa politique d’assouplissement quantitatif plus rapidement, cela pourrait avoir un effet néfaste sur les données techniques de cette catégorie d’actif et entraîner la participation croissante d’autres investisseurs, comme les banques, afin de compenser la réduction du programme d’achat d’actifs de la Réserve fédérale américaine.

Rendement du fonds

Rendements composés (%)1 Depuis la création2 10 ans 5 ans 3 ans 1 an T1
Fonds mondial de rendement global MFS Sun Life - série A

6,5

6,7 4,0 4,4 0,4 -4,7
Fonds mondial de rendement global MFS Sun Life  - série F

7,7

7,9 5,3 5,7 1,5 -4,5
Indice de référence du Fonds mondial de rendement global MFS Sun Life

9,0

9,3 7,6 8,2 4,1 -5,6

¹Les rendements se rapportant aux périodes supérieures à un an sont annualisés. Au 31 mars 2022.

²Année civile partielle. Les rendements intègrent ceux de la période écoulée entre la date de création du fonds, soit le 1er octobre 2010, et le 31 décembre 2010.

Les points de vue exprimés sur des sociétés, des titres, des industries ou des secteurs de marché particuliers ne doivent pas être considérés comme une indication d’intention de négociation à l’égard de tout fonds commun de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. Ils ne doivent pas être considérés comme un conseil en placement ni une recommandation d’achat ou de vente. Ce commentaire est fourni à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal ou juridique ni en matière de placement. L’information contenue dans ce commentaire provient de sources jugées fiables, mais aucune garantie expresse ou implicite n’est donnée quant à son caractère opportun ou à son exactitude.

Ce commentaire peut contenir des énoncés prospectifs sur l’économie et les marchés, ainsi que sur le rendement futur, les stratégies, les perspectives ou les événements s’y rapportant, qui sont soumis à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.

Les placements dans des organismes de placement collectif peuvent donner lieu à des courtages, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Les investisseurs devraient lire le prospectus avant de faire un placement. Les taux de rendement indiqués correspondent aux rendements globaux composés annuels historiques qui prennent en compte les variations de la valeur des titres et le réinvestissement de toutes les distributions, mais ne prennent pas en compte les commissions d’achat et de rachat, les frais de placement ni les autres frais optionnels ou l’impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, frais qui auraient eu pour effet de réduire le rendement. Les organismes de placement collectif ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Les titres de série A sont offerts à tous les investisseurs, tandis que les titres de série F ne sont offerts qu’aux investisseurs qui bénéficient d’un programme intégré à honoraires auprès de leur courtier inscrit. Bien que les titres de série A et de série F aient le même portefeuille de référence, toute différence de rendement entre les deux séries est principalement attribuable à des différences concernant les frais de gestion et d’exploitation. Les frais de gestion des titres de série A comprennent des commissions de suivi, contrairement aux frais de gestion des titres de série F. Les investisseurs qui souscrivent des parts de série F peuvent verser des honoraires pour compte à honoraires, lesquels sont négociés avec leur courtier inscrit et payés à ce dernier.

Placements mondiaux Sun Life est le nom commercial de Gestion d’actifs PMSL inc., de la Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie et de la Fiducie de la Financière Sun Life. Gestion d’actifs PMSL inc. est le gestionnaire des fonds communs de placement de la Sun Life, des Solutions gérées Granite Sun Life et des Mandats privés de placement Sun Life.

© Gestion d’actifs PMSL inc. et ses concédants de licence, 2022. La société Gestion d’actifs PMSL inc. et MFS Investment Management Canada Limited sont membres du groupe Sun Life. Tous droits réservés