À effet du 27 novembre 2021, les options Frais de souscription différés et Frais de souscription réduits ne seront plus offertes pour les souscriptions de fonds communs de placement de Placements mondiaux Sun Life. Les transferts entre fonds ayant la même option de frais de souscription seront autorisés.

Fonds croissance mondial MFS Sun Life

Commentaries sur les fonds | T2 2021

Téléchargez la version PDF

Opinions et commentaire fournis par MFS Gestion de placements Canada limitée.

Revue du portefeuille

Les marchés boursiers ont poursuivi leur redressement vigoureux au deuxième trimestre, les investisseurs ayant bien accueilli la réouverture des économies après la pandémie. Contrairement au trimestre précédent, les actions de croissance ont repris le dessus sur les actions de valeur. Les meilleurs rendements sont venus des secteurs les plus exposés à l’accélération et à la réouverture de l’économie, comme l’immobilier, certains détaillants et les fournisseurs de crédit à la consommation portés par la forte progression de la demande des consommateurs. De même, le secteur de la technologie a été dominé par les semiconducteurs, sa composante la plus cyclique. De plus, le marché a été tiré par un certain nombre de sociétés technologiques à très forte capitalisation absentes du portefeuille, y compris le fabricant de processeurs graphiques Nvidia et la plateforme médiatique Facebook. 

Le fonds est constitué d’un portefeuille d’actions de croissance à forte capitalisation; sa gestion prudente est fortement axée sur l’atténuation du risque de baisse. En général, ce portefeuille a tiré de l’arrière en période de forte progression des marchés et affiché son meilleur rendement dans des moments plus volatils. Au deuxième trimestre, la nette remontée des marchés et la sous-estimation des valorisations et de la durabilité des bénéfices par les investisseurs ont créé une conjoncture éprouvante pour le style du fonds. Le portefeuille ne détenait aucun placement dans le secteur de l’énergie, les sociétés immobilières et les fournisseurs de crédit à la consommation, qui ne présentent généralement pas de potentiel de croissance composée à long terme, de l’avis de la MFS.

Le fonds détient de longue date une forte position dans Alphabet, chef de file de la publicité numérique du fait de sa part dominante du marché de la recherche et du contenu vidéo en ligne, sans compter la demande grandissante pour sa plateforme infonuagique. Plusieurs des sociétés de grande qualité présentes dans le portefeuille, dont la croissance durable varie peu d’un trimestre à l’autre, sont restées à la traîne. Dans le secteur des soins de santé, la reprise des chirurgies dans la foulée de l’atténuation de la COVID en fin de trimestre est de bon augure pour de nombreux fournisseurs de matériel médical que nous détenons, comme Stryker, Boston Scientific et Becton Dickinson, sans encore transparaître entièrement dans leurs revenus et leurs bénéfices. Du côté de la consommation de base, notre position dans Colgate a affiché une assez bonne tenue, malgré que l’effet négatif de l’inflation à court terme des matières premières ait retenu l’attention des investisseurs; les revenus de la société ont augmenté, grâce à une emprise sur les prix découlant de marques solides et d’une vigoureuse stratégie de premiumisation.

Globalement, la MFS juge que ces obstacles au rendement ne sauraient durer et continue d’avoir confiance dans le style de placement, l’approche et la vaste plateforme de recherche du fonds. La MFS est convaincue que l’application constante du processus de placement du fonds produira une surperformance durable à long terme tout en prenant attentivement en compte les risques de baisse.

Malgré la hausse actuelle des valorisations boursières, l’équipe continue de chercher et de trouver d’excellentes occasions parmi les sociétés à croissance composée stable dont les titres sont raisonnablement évalués du fait de la forte rotation cyclique et de la concentration des autres investisseurs sur la situation à court terme. Le fonds a pris une position dans Xcel Energy après d’excellentes discussions avec des spécialistes de l’équipe d’analyse du secteur des services publics de la MFS. Le potentiel de rendement légèrement supérieur à 10 % de ce secteur lui confère un attrait particulier par rapport à une croissance des bénéfices apparemment au-dessus de la tendance dans l’ensemble du marché, d’autant plus qu’il présente un profil de risque moins élevé, d’où l’intérêt du fonds pour en évaluer l’adéquation possible à un portefeuille de croissance. Le gestionnaire du fonds estime que la croissance de ce secteur pourrait déjouer les prévisions à la hausse vu le grand besoin d’investissements dans le réseau électrique et les énergies renouvelables et l’élargissement possible de la marge de manœuvre pour augmenter les tarifs d’électricité à la longue alors que d’autres éléments de la facture de services publics des consommateurs diminuent. De plus en plus, la MFS considère que les services publics font « partie de la solution » pour s’attaquer aux changements climatiques, d’où une hausse possible des valorisations. Le gestionnaire du fonds apprécie Xcel pour la compétence de ses dirigeants, dont témoigne un long historique de réalisations, et pour son implantation au Colorado et au Minnesota, territoires bien réglementés disposant de sources abondantes d’énergie éolienne et solaire et d’un plan sérieux de décarbonisation. Cet achat a été financé par l’élagage d’une position moins convaincante dans Cigna.

Le fonds a remplacé son placement dans Comcast par une nouvelle position dans Charter Communications, jugée plus intéressante dans le sous-secteur de la câblodistribution. La MFS estime que Charter offre de meilleures perspectives de croissance, parce que ses activités se concentrent exclusivement dans la câblodistribution et que ses tarifs des services à large bande sont moins élevés, d’où l’occasion d’augmenter davantage ses tarifs à l’avenir ou de courir un moindre risque réglementaire et de mieux affecter ses capitaux. Comme dans le cas de Comcast, la thèse à long terme d’un dynamisme soutenu des services à large bande menant à une augmentation des marges et à une plus faible intensité de capital semble actuellement se concrétiser. L’action de Charter est chère par rapport à celle de Comcast, mais l’équipe voit dans la stratégie de tarifs moins élevés de Charter un levier que la société pourrait monétiser à la longue. Une superposition hypothétique de la structure tarifaire de Comcast sur la structure de coûts de Charter fait penser que les flux de trésorerie disponibles de Charter sont nettement inférieurs à ce qu’ils pourraient être. Sous cet angle, l’action de Charter paraît meilleur marché que celle de Comcast. Par ailleurs, le fonds a continué d’élaguer sa position dans Danone dont les résultats se sont détériorés au fil du temps dans les différentes catégories de produits (eau, nutrition infantile, produits laitiers) et dont le rendement était atone même quand ces catégories étaient plus robustes.

Bref, le fonds reste fidèle à son processus et à sa philosophie de placement. La MFS conserve son horizon de placement à long terme et continue de privilégier les sociétés à croissance composée durable dont les bénéfices sont fortement susceptibles de perdurer au fil du temps. L’équipe continuera d’appliquer systématiquement ses critères d’achat et de vente et de s’appuyer sur l’analyse des fondamentaux des sociétés et des valorisations relatives pour déterminer la structure finale du portefeuille. L’objectif du fonds est de procurer une valeur ajoutée en prenant une série de décisions de placement ascendantes visant des titres spécifiques plutôt qu’en se fiant à des événements macroéconomiques difficiles à prédire. Par ailleurs, l’actif du fonds reste entièrement placé sur les marchés boursiers, car la MFS estime difficile de prévoir les rendements de ces marchés à court terme.

Incidences importantes sur le rendement

Equifax

La position dans l’agence de notation du crédit à la consommation Equifax (États-Unis) a contribué au rendement. La société a déclaré des résultats financiers solides pour le premier trimestre, tirés par le rendement robuste de son segment USIS (solutions d’information aux États-Unis) attribuable à des volumes élevés sur le marché hypothécaire américain..

Adidas

La surpondération du fabricant de vêtements et d’équipements de sport Adidas (Allemagne) a soutenu le rendement du portefeuille puisque les bénéfices de cette société ont dépassé les estimations consensuelles au premier trimestre, dynamisés par des résultats solides en Chine élargie et par des marges brutes robustes attribuables à une baisse des frais d<exploitation..

Tesla

L’absence de position dans le fabricant de véhicules électriques Tesla (États-Unis) a favorisé le rendement. Bien que la société ait déclaré des revenus conformes aux prévisions, les inquiétudes entourant ses activités en Chine semblent avoir pesé sur la confiance des investisseurs durant la période.

Nvidia

L’absence de position dans le fabricant de processeurs graphiques NVIDIA (États-Unis) a nui au rendement. La société a affiché des revenus solides sur le trimestre, tirés par une demande généralisée plus élevée que prévu et par des augmentations de capacité dans ses segments de jeux, de centres de données et de visualisation professionnelle..

Fiserv

Le moment de la prise de position dans les actions du fournisseur de services de technologie financière Fiserv (États-Unis) a pesé sur le rendement. Le cours du titre a baissé après l’annonce de revenus et d’un bénéfice d’exploitation inférieurs aux attentes, surtout attribuables à une diminution des revenus provenant des paiements et réseaux, des services aux grandes sociétés et des autres divisions..

HDFC Bank

La position du portefeuille dans la société bancaire HDFC Bank (Inde) a nui au rendement, la société ayant déclaré un bénéfice après impôt inférieur aux attentes du marché en raison de provisions pour pertes sur prêts plus élevées que prévu attribuables à la deuxième vague de COVID-19 qui a déferlé sur le pays.

Rendement du fonds

Rendements composés (%)1 Depuis la création2 10 ans 5 ans 3 ans 1 an T2
Fonds croissance mondial MFS Sun Life - série A

13,2

13,4

15,2

14,9

24,2

5,4

Fonds croissance mondial MFS Sun Life - série F

14,4

14,6

16,5

16,3

25,6

5,7

Indice MSCI AC World

12,4

12,7

13,5

12,3

26,6

5,8

¹Les rendements se rapportant aux périodes supérieures à un an sont annualisés. Données au 30 juin 2021.  

²Année civile partielle. Les rendements sont indiqués pour la période allant du 30 septembre 2010 (date de création du fonds) au 31 décembre 2010.

Les points de vue exprimés sur des sociétés, des titres, des industries ou des secteurs de marché particuliers ne doivent pas être considérés comme une indication d’intention de négociation à l’égard de tout fonds commun de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. Ils ne doivent pas être considérés comme un conseil en placement ni une recommandation d’achat ou de vente. Ce commentaire est fourni à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal ou juridique ni en matière de placement. L’information contenue dans ce commentaire provient de sources jugées fiables, mais aucune garantie expresse ou implicite n’est donnée quant à son caractère opportun ou à son exactitude.

Ce commentaire peut contenir des énoncés prospectifs sur l’économie et les marchés, ainsi que sur le rendement futur, les stratégies, les perspectives ou les événements s’y rapportant, qui sont soumis à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.

Les placements dans des organismes de placement collectif peuvent donner lieu à des courtages, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Les investisseurs devraient lire le prospectus avant de faire un placement. Les taux de rendement indiqués correspondent aux rendements globaux composés annuels historiques qui prennent en compte les variations de la valeur des titres et le réinvestissement de toutes les distributions, mais ne prennent pas en compte les commissions d’achat et de rachat, les frais de placement ni les autres frais optionnels ou l’impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, frais qui auraient eu pour effet de réduire le rendement. Les organismes de placement collectif ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Les titres de série A sont offerts à tous les investisseurs, tandis que les titres de série F ne sont offerts qu’aux investisseurs qui bénéficient d’un programme intégré à honoraires auprès de leur courtier inscrit. Bien que les titres de série A et de série F aient le même portefeuille de référence, toute différence de rendement entre les deux séries est principalement attribuable à des différences concernant les frais de gestion et d’exploitation. Les frais de gestion des titres de série A comprennent des commissions de suivi, contrairement aux frais de gestion des titres de série F. Les investisseurs qui souscrivent des parts de série F peuvent verser des honoraires pour compte à honoraires, lesquels sont négociés avec leur courtier inscrit et payés à ce dernier.

Placements mondiaux Sun Life est le nom commercial de Gestion d’actifs PMSL inc., de la Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie et de la Fiducie de la Financière Sun Life.

Gestion d’actifs PMSL inc. est le gestionnaire des fonds communs de placement de la Sun Life, des Solutions gérées Granite Sun Life et des Mandats privés de placement Sun Life.

© Gestion d’actifs PMSL inc. et ses concédants de licence, 2021. La société Gestion d’actifs PMSL inc. et MFS Investment Management Canada Limited sont membres du groupe Sun Life. Tous droits réservés.