À effet du 27 novembre 2021, les options Frais de souscription différés et Frais de souscription réduits ne seront plus offertes pour les souscriptions de fonds communs de placement de Placements mondiaux Sun Life. Les transferts entre fonds ayant la même option de frais de souscription seront autorisés.

Fonds valeur mondial MFS Sun Life

Commentaires sur les fonds | T1 2022

Opinions et commentaire fournis par MFS Gestion de placements Canada limitée.

Revue des marchés

Le début d’année a coïncidé avec un net virage à la baisse des marchés boursiers mondiaux. Tous les yeux sont tournés vers le conflit russo-ukrainien, qui a alimenté le débat sur l’inflation, ralenti la croissance mondiale et ravivé les risques géopolitiques. Le conflit s’est principalement répercuté sur les prix des produits de base, pour des raisons qui ressortent d’un examen détaillé de la situation. Ainsi, le secteur de l’énergie s’est particulièrement distingué avec un rendement global de 31 %, ce qui se comprend quand on considère que la Russie assure 11 % de la production pétrolière mondiale et 17 % de la production mondiale de gaz (40 % du gaz européen).

Les actifs à duration longue étant plus vulnérables à la hausse des taux d’intérêt, les titres technologiques onéreux ont dévissé en début de trimestre, mais plusieurs d’entre eux ont vu leur valorisation remonter dans la foulée du redressement subséquent des marchés. En fin de trimestre, les rendements sont devenus positifs dans les secteurs des matériaux et de services publics; cependant, tous les autres secteurs ont clôturé la période à la baisse, celle-ci atteignant les deux chiffres dans les technologies de l’information, la consommation discrétionnaire et les services de communications. Les actions axées sur la valeur ont largement surclassé les actions axées sur la croissance, notamment lorsqu’elles profitent de la hausse des prix des produits de base et des taux d’intérêt.

Les banques centrales ont modifié leur discours à propos de l’inflation en abandonnant l’adjectif « transitoire » qui créait de la confusion. Plus important encore, elles ont commencé à prendre des mesures décisives, en relevant les taux d’intérêt et en dénouant les assouplissements quantitatifs extraordinaires qui avaient soutenu les prix des actifs. Les nouvelles relatives à la COVID-19 et au variant Omicron ont été reléguées au second plan par les reportages positifs sur la réouverture et l’apprentissage de la « nouvelle normalité » de la vie avec le virus. Par contre, il a fallu composer avec l’effet négatif de la perturbation des chaînes d’approvisionnement mondiales, notamment du fait des fermetures majeures imputables à la politique zéro COVID en Chine. Cette situation continue d’accentuer les pressions inflationnistes.

Le Fonds valeur mondial MFS Sun Life (série F) a tiré de l’arrière par rapport à l’indice MSCI World au premier trimestre. Le fonds a nettement surclassé l’indice en début de période parce qu’il sous-pondérait les titres de forte croissance qui ont subi un important dégagement, notamment dans le secteur technologique. Cependant, sa performance relative a diminué plus tard au cours du trimestre, plombée par le bond des titres liés aux produits de base (sous-pondérés) après l’invasion russe en Ukraine et par le redressement des valeurs technologiques. 

Le fonds a surtout souffert d’une sélection d’actions défavorable dans les matériaux, la consommation de base et l’industrie. Du côté des matériaux, les positions dans les fabricants de peinture PPG Industries, Akzo Nobel et Axalta Coating ont sous-performé en raison des pressions haussières qui s’exercent sur le coût des matières premières. Les trois sociétés augmentent leurs prix et sont convaincues de pouvoir ainsi contrebalancer l’effet de cette hausse de coûts à la longue, mais ces mesures prennent toujours un certain temps à produire leur effet. Il y a fort à parier que les efforts de ces sociétés seront couronnés de succès vu la forte consolidation de leur secteur et leur pouvoir historique de fixer les prix. Du côté de la consommation de base, Henkel a faibli pour les mêmes raisons. Dans l’industrie, les positions dans Masco, Stanley Black & Decker, Ingersoll Rand et Johnson Controls ont pesé sur le rendement relatif du fonds, leur cours ayant fléchi du fait des pressions inflationnistes, de leur exposition au marché du logement et de la baisse cyclique des taux de croissance. La stratégie adoptée à l’égard de l’énergie a eu un effet légèrement négatif sur le fonds puisque la performance vigoureuse des positions dans ConocoPhillips, Hess et ENI n’a pas suffi à compenser la sous-pondération de ce secteur qui s’est fortement redressé.

La sélection d’actions dans les services de communications et les soins de santé a contribué au rendement du fonds, tout comme la sous-pondération des technologies de l’information. Dans les services de communications, l’absence de positions dans des sociétés vedettes comme Meta Platforms (Facebook) et Netflix a aidé, les deux titres ayant fortement chuté dans la foulée d’une croissance décevante. La position du fonds dans la société de télécommunications japonaise KDDI a aussi eu un effet positif. Dans les soins de santé, la performance robuste du fonds s’explique avant tout par la bonne tenue de Bayer, Johnson & Johnson et Medtronic. Dans les technologies de l’information, l’absence de titres comme Shopify et PayPal et la sous-pondération de Microsoft ont été les composantes essentielles d’une sélection d’actions judicieuse.

Conocophillips
La position surpondérée dans la société pétrolière et gazière ConocoPhillips (États-Unis) a renforcé le rendement relatif. L’action a progressé alors que la société a annoncé un bénéfice supérieur aux estimations consensuelles au quatrième trimestre et augmenté sa cible de remboursement de capital. Ces résultats solides s’expliquent par d’importants volumes de production et par la hausse des prix des produits de base.

Meta Platforms Inc
L’absence de position dans le fournisseur de services de réseaux sociaux Meta Platforms (États-Unis) a contribué au rendement relatif. Les perspectives financières de la société ont nettement déçu les attentes, plombées par la concurrence grandissante de Tiktok, les obstacles créés par l’App Tracking Transparency d’Apple, les comparaisons défavorables et les problèmes touchant le commerce électronique et les chaînes d’approvisionnement.

Aon Plc
La position surpondérée dans le fournisseur de services conseils en gestion des risques et en capital humain Aon (États-Unis) a bonifié le rendement relatif. La société a affiché des résultats financiers trimestriels impressionnants, tirés par une forte croissance interne et par la vigueur persistante de la majorité des segments d’activité. Une expansion robuste des marges et la poursuite des rachats d’actions ont aussi soutenu le cours du titre. 

PPG Industries
La position surpondérée dans la société de revêtements PPG Industries (États-Unis) a freiné le rendement relatif. La société a affiché un bénéfice par action inférieur aux attentes, principalement du fait de revenus moindres que prévu dans les segments des revêtements haute performance et industriels. La direction a attribué cette sous-performance trimestrielle à la perturbation des chaînes d’approvisionnement, à la hausse du coût des matières premières et à des problèmes de disponibilité de la main-d’œuvre.

Masco Corp
La position surpondérée dans le fabricant de produits de rénovation domiciliaire Masco (États-Unis) a nui au rendement relatif. Le cours de l’action a baissé tout au long du trimestre parce que le bénéfice du quatrième trimestre n’a pas été à la hauteur des estimations consensuelles, surtout en raison d’une diminution des marges de la division de plomberie imputable aux pressions inflationnistes.

Ingersoll Rand Inc.
La position surpondérée dans la société d’ingénierie Ingersoll Rand (États-Unis) a pesé sur le rendement relatif. Le cours de l’action a reculé à l’annonce d’un bénéfice inférieur aux estimations du marché, principalement attribuable à l’accentuation de la tension de la chaîne d’approvisionnement et à l’aggravation des pressions inflationnistes.

Opérations importantes

Durant le trimestre, l’équipe a étoffé ses positions dans plusieurs titres dont elle jugeait la thèse de placement plus convaincante ou dont la baisse à court terme offrait une occasion à saisir. Pour financer ces placements intéressants, l’équipe a élagué des positions dans des titres dont les valorisations étaient devenues moins attrayantes.

Étoffement/Achat

  • Durant le trimestre, l’équipe a pris une position dans Iberdrola, portant à 97 le nombre de positions du fonds à la fin de la période. Cette société espagnole est un important fournisseur mondial d’électricité et opérateur de réseaux desservant les consommateurs et les industries en Europe et sur le continent américain. Spécialiste des énergies propres, Iberdrola occupe le premier rang mondial de l’électricité renouvelable et joue un rôle de pointe dans le passage des sources traditionnelles d’électricité aux sources solaires et éoliennes. La société s’est engagée à dépenser 75 milliards d’euros sur cinq ans pour doubler sa capacité de production reposant sur les énergies renouvelables; elle devrait être un important bénéficiaire de la Facilité pour la reprise et la résilience de 800 milliards d’euros de l’UE qui soutient les investissements dans l’énergie verte et la numérisation. La MFS constate qu’Iberdrola finance sa croissance à l’interne à partir d’une forte génération de flux de trésorerie et d’un modeste endettement.
  • Tôt durant le trimestre, le fonds a étoffé sa position dans la société de produits ménagers Henkel, dont le titre affichait une faible valorisation malgré un plan robuste de développement de l’activité principale de l’entreprise.
  • Dans le secteur des services financiers, l’équipe a continué d’étoffer ses positions dans Goldman Sachs et JP Morgan, encouragée par de bonnes valorisations, des bilans solides et des bénéfices appelés à profiter de la hausse des taux d’intérêt.
  • Le fonds a étoffé à plusieurs reprises sa position dans Aptiv Plc, fournisseur mondial de pièces d’automobiles bien placé pour tirer parti de la transition vers les véhicules électriques et autonomes.
  • Le fonds a continué d’étoffer ses positions dans Stanley Black & Decker et Masco, deux sociétés exposées à la construction et à la rénovation domiciliaires.
  • Le fonds a étoffé sa position dans Intel dont la valorisation était intéressante. L’équipe apprécie également le plan d’affaires de la société qui prévoit développer la fabrication de semiconducteurs de pointe aux États-Unis, facteur important pour assurer la sécurité de la chaîne d’approvisionnement mondiale.
  • Microsoft, CGI, Regal Rexnord, Equifax, Samsung Electronics et Wolters Kluwer comptent parmi les autres positions notables étoffées au cours du trimestre.

Élagage/Vente

  • Les principaux titres élagués ont été Lockheed Martin, KBC, Home Depot, Pernod Ricard, Novo Nordisk, Texas Instruments, Heineken, Northrop Grumman, RELX, Tesco, Nomura Research et Richemont.
  • L’équipe a financé la prise de position dans Iberdrola en élaguant le placement dans la société américaine Duke Energy, dont le multiple avait monté et le dividende avait baissé.
  • L’équipe a financé l’étoffement de la position dans Intel en élaguant le placement dans Taiwan Semiconductor, qui affichait une forte valorisation.

 

Positionnement du fonds

Dans l’ensemble, les valorisations boursières ont légèrement baissé, mais restent élevées dans une perspective historique. Le portrait à long terme n’a pas changé – les bénéfices, les marges et les fusions et acquisitions atteignent un sommet et les valorisations s’en approchent. Les gouvernements ont des dettes exorbitantes à rembourser et les banques centrales doivent réduire des bilans d’une ampleur jamais vue. Encouragés à prendre des risques, les investisseurs n’avaient guère d’autre choix que de détenir des actions vu le rendement anémique des obligations. Cependant, les choses commencent à changer. Les taux d’intérêt montent et le dénouement des assouplissements quantitatifs massifs a débuté, amenant à s’interroger sur la façon dont les actions mondiales pourraient reproduire leur rendement spectaculaire de la dernière décennie (10,9 % par année). Il est impossible de prédire les résultats à court terme, mais il paraît prudent de s’attendre à un rendement généralement moins élevé des actions durant les dix années qui viennent.

Les perspectives restent positives, mais les marchés risquent de perdre leur ancrage avec l’amorce de résorption de la forte croissance des bénéfices et des immenses flux de liquidités, qui avaient été les principaux vecteurs des performances boursières de l’an dernier. La MFS estime que les rendements de 2022 dépendront de la capacité de croissance supplémentaire des bénéfices (la prévision consensuelle s’établit à 6 % pour l’indice MSCI World) et du rythme de relèvement des taux d’intérêt nécessaire pour lutter contre l’inflation. Les actifs à duration longue, comme les titres technologiques, sont particulièrement sensibles à l’évolution des attentes à l’égard des taux d’intérêt. Si l’on ajoute les risques géopolitiques qui sont revenus à l’avant-plan des préoccupations des investisseurs, le potentiel de volatilité reste assez élevé.

Au niveau des actions, les titres cotés en Russie ou exposés à ce pays ont lourdement chuté sous le poids des sanctions, et certaines sociétés vedettes comme Meta Platforms (Facebook), Netflix et Shopify ont lancé une alerte sur leurs bénéfices après une croissance décevante; de leur côté, les actions chinoises ont été extrêmement volatiles, les investisseurs craignant une réglementation des géants d’Internet, des défauts de paiement dans l’immobilier et de nouveaux confinements liés à la COVID. Le fonds ne détient aucun de ces titres et n’est directement exposé ni aux actions russes ni aux sociétés technologiques et immobilières chinoises. En Chine, le fonds détient uniquement une petite position dans la chaîne de restauration rapide Yum China. Par ailleurs l’équipe a profité de la volatilité récente pour étoffer ou prendre des positions à un niveau de valorisation intéressant en élaguant ou en vendant d’autres positions présentant une valorisation élevée (voir les détails sous la rubrique Opérations importantes). 

Rendement du fonds

Rendements composés (%)1 Depuis la création2 10 ans 5 ans 3 ans 1 an T1
Fonds valeur mondial MFS Sun Life - série A

10,6

10,9 6,8 7,8 4,4 -6,6
Fonds valeur mondial MFS Sun Life - série F

11,9

12,2 8,0 9,1 5,7 -6,4
Indice MSCI World NR CAD

12,6

13,4 11,0 12,4 9,4 -6,2

¹Les rendements se rapportant aux périodes supérieures à un an sont annualisés. Données au 31 mars 2022.

²Année civile partielle. Les rendements intègrent ceux de la période écoulée entre la date de création du fonds, soit le 30 septembre 2010, et le 31 décembre 2010.

Les points de vue exprimés sur des sociétés, des titres, des industries ou des secteurs de marché particuliers ne doivent pas être considérés comme une indication d’intention de négociation à l’égard de tout fonds commun de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. Ils ne doivent pas être considérés comme un conseil en placement ni une recommandation d’achat ou de vente. Ce commentaire est fourni à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal ou juridique ni en matière de placement. L’information contenue dans ce commentaire provient de sources jugées fiables, mais aucune garantie expresse ou implicite n’est donnée quant à son caractère opportun ou à son exactitude.

Ce commentaire peut contenir des énoncés prospectifs sur l’économie et les marchés, ainsi que sur le rendement futur, les stratégies, les perspectives ou les événements s’y rapportant, qui sont soumis à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.

Les placements dans des organismes de placement collectif peuvent donner lieu à des courtages, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Les investisseurs devraient lire le prospectus avant de faire un placement. Les taux de rendement indiqués correspondent aux rendements globaux composés annuels historiques qui prennent en compte les variations de la valeur des titres et le réinvestissement de toutes les distributions, mais ne prennent pas en compte les commissions d’achat et de rachat, les frais de placement ni les autres frais optionnels ou l’impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, frais qui auraient eu pour effet de réduire le rendement. Les organismes de placement collectif ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Les titres de série A sont offerts à tous les investisseurs, tandis que les titres de série F ne sont offerts qu’aux investisseurs qui bénéficient d’un programme intégré à honoraires auprès de leur courtier inscrit. Bien que les titres de série A et de série F aient le même portefeuille de référence, toute différence de rendement entre les deux séries est principalement attribuable à des différences concernant les frais de gestion et d’exploitation. Les frais de gestion des titres de série A comprennent des commissions de suivi, contrairement aux frais de gestion des titres de série F. Les investisseurs qui souscrivent des parts de série F peuvent verser des honoraires pour compte à honoraires, lesquels sont négociés avec leur courtier inscrit et payés à ce dernier.

Placements mondiaux Sun Life est le nom commercial de Gestion d’actifs PMSL inc., de la Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie et de la Fiducie de la Financière Sun Life. Gestion d’actifs PMSL inc. est le gestionnaire des fonds communs de placement de la Sun Life, des Solutions gérées Granite Sun Life et des Mandats privés de placement Sun Life.

© Gestion d’actifs PMSL inc. et ses concédants de licence, 2022. La société Gestion d’actifs PMSL inc. et MFS Investment Management Canada Limited sont membres du groupe Sun Life. Tous droits réservés