Le 20 juillet 2020, Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. deviendra Gestion d’actifs PMSL inc. Il nous faudra un certain temps pour actualiser nos sites Web, notre matériel et nos formulaires. Jusqu’à ce que ce soit fait, toutes les références à Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. doivent être interprétées comme Gestion d’actifs PMSL inc. Nous avons aussi regroupé les activités de la Sun Life liées aux fonds communs de placement, aux fonds distincts, aux rentes et aux produits de placement garantis sous la marque collective Placements mondiaux Sun Life.

Mandat privé de titres de créance de base Avantage Sun Life

Commentaires sur les fonds | T3 2020

Téléchargez la version PDF

Opinions et commentaire fournis par Gestion SLC.

Revue des marchés

Au troisième trimestre, les marchés obligataires publics ont poursuivi sur leur lancée vigoureuse du deuxième trimestre en comptant sur le soutien continu des politiques budgétaires et des banques centrales.

L’économie a elle aussi commencé à rebondir, bien que la croissance du produit intérieur brut (PIB) ait ralenti par rapport aux lectures précédentes et que les ventes au détail soient restées moroses. Sur le plan financier, les Canadiens demeurent sur la défensive devant l’inconnu. En Amérique du Nord, les banques centrales ont soutenu les marchés du crédit davantage en paroles qu’en fait, mais les investisseurs ont entendu qu’un tel soutien serait offert au besoin. Par conséquent, les écarts de crédit canadiens se sont resserrés de 22 points de base, selon l’indice Bloomberg Canadian Aggregate Corporate. Les écarts des obligations de sociétés se sont fortement resserrés dans les échéances à court terme et beaucoup moins dans les échéances à long terme, entraînant une accentuation de la courbe de crédit au cours du trimestre.

Au troisième trimestre, les obligations de sociétés canadiennes ont surclassé les obligations provinciales et fédérales dans les échéances à court, moyen et long terme. La surperformance la plus marquée a été enregistrée dans les secteurs de la titrisation et de l’immobilier, qui avaient été parmi les plus éprouvés durant la pandémie. Les secteurs des télécommunications et de l’énergie ont tiré de l’arrière. Une forte demande d’obligations de sociétés s’est traduite par un volume de nouvelles émissions relativement robuste par rapport au chiffre de 2019. Cependant, en septembre, les émissions d’obligations de sociétés canadiennes ont ralenti et n’ont pas atteint le record de septembre 2019. Après un sommet en mars, les nouvelles émissions assorties de concessions ont continué de diminuer sur le marché primaire. En septembre, la majorité des concessions avaient disparu et étaient même devenues négatives, mais les investisseurs ont encore préféré les nouvelles émissions à l’ajout de nouvelles obligations de sociétés sur le marché secondaire.

Revue du portefeuille

Au troisième trimestre, les rendements excédentaires du portefeuille sont surtout provenus du positionnement dans les titres de crédit. La surpondération des obligations de sociétés a contribué au rendement du Fonds puisque ces titres ont surclassé les obligations du gouvernement du Canada et que leurs écarts de taux ont dépassé ceux des obligations provinciales.

Les écarts des obligations de sociétés en dollars américains se sont moins resserrés que ceux des obligations de sociétés canadiennes, sauf dans le segment à long terme. Or, c’est dans cette extrémité longue de la courbe que le Fonds détient la majorité de ses positions actives en obligations de sociétés en dollars américains. En plus de cette surperformance des obligations de sociétés américaines à long terme, les swaps de devises utilisés pour couvrir les obligations en dollars américains du Fonds ont contribué à la surperformance du portefeuille.

Positionnement du portefeuille

La duration et la qualité du crédit sont restées relativement proches de celles de l’indice de référence.

Répartition sectorielle

Le portefeuille était relativement bien diversifié selon les catégories d’obligations (fédérales, provinciales et de sociétés). Par rapport à l’indice de référence, il était sous-pondéré en obligations fédérales et provinciales et surpondéré en obligations de sociétés. Le secteur des obligations de sociétés le plus fortement surpondéré était l’industrie, où le gestionnaire de portefeuille se sert des obligations de sociétés en dollars américains pour investir dans des émetteurs de grande qualité comme Microsoft et Apple. Le portefeuille surpondérait les obligations indexées sur l’inflation à hauteur d’environ 7 % par rapport à son indice de référence.

Répartition par échéance

Le portefeuille surpondère les segments à 10 et à 30 ans de la courbe des taux par rapport à son indice de référence.

Qualité du crédit

La qualité globale du crédit du portefeuille concordait avec celle de son indice de référence. Sa surpondération en titres notés « A » résulte principalement de sa surpondération en obligations de sociétés de secteurs tels que les services publics.

 

Mandat privé de titres de créance de base avantage sun life aperçu mensuel du mandat:

Série A Série F

En savoir plus sur les Mandats de placement privés Sun Life

Les points de vue exprimés sont ceux de la société Gestion de capital Sun Life (Canada) inc., sous-conseiller de Mandat privé de titres de créance de base Avantage Sun Life pour lesquels Gestion d’actifs PMSL inc. est le gestionnaire de portefeuille. Les points de vue exprimés sur des sociétés, des titres, des industries ou des secteurs de marché particuliers ne doivent pas être considérés comme une indication d’intention de négociation à l’égard de tout fonds commun de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. Ils ne doivent pas être considérés comme un conseil en placement ni une recommandation d’achat ou de vente. Ce commentaire est fourni à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal ou juridique ni en matière de placement. L’information contenue dans ce commentaire provient de sources jugées fiables, mais aucune garantie expresse ou implicite n’est donnée quant à son caractère opportun ou à son exactitude.

Ce commentaire peut contenir des énoncés prospectifs sur l’économie et les marchés, ainsi que sur le rendement futur, les stratégies, les perspectives ou les événements s’y rapportant, qui sont soumis à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.

Les placements dans des organismes de placement collectif peuvent donner lieu à des courtages, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Les investisseurs devraient lire le prospectus avant de faire un placement. Les taux de rendement indiqués correspondent aux rendements globaux composés annuels historiques qui prennent en compte les variations de la valeur des titres et le réinvestissement de toutes les distributions, mais ne prennent pas en compte les commissions d’achat et de rachat, les frais de placement ni les autres frais optionnels ou l’impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, frais qui auraient eu pour effet de réduire le rendement. Les organismes de placement collectif ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Les titres de série A sont offerts à tous les investisseurs, tandis que les titres de série F ne sont offerts qu’aux investisseurs qui bénéficient d’un programme intégré à honoraires auprès de leur courtier inscrit. Bien que les titres de série A et de série F aient le même portefeuille de référence, toute différence de rendement entre les deux séries est principalement attribuable à des différences concernant les frais de gestion et d’exploitation. Les frais de gestion des titres de série A comprennent des commissions de suivi, contrairement aux frais de gestion des titres de série F. Les investisseurs qui souscrivent des parts de série F peuvent verser des honoraires pour compte à honoraires, lesquels sont négociés avec leur courtier inscrit et payés à ce dernier.

Placements mondiaux Sun Life est le nom commercial de Gestion d’actifs PMSL inc., de la Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie et de la Fiducie de la Financière Sun Life.

Gestion d’actifs PMSL inc. est le gestionnaire des fonds communs de placement de la Sun Life, des Solutions gérées Granite Sun Life et des Mandats privés de placement Sun Life.

© Gestion d’actifs PMSL inc. et ses concédants de licence, 2020. Gestion d’actifs PMSL inc. est membre du groupe Sun Life. Tous droits réservés.