Le 20 juillet 2020, Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. deviendra Gestion d’actifs PMSL inc. Il nous faudra un certain temps pour actualiser nos sites Web, notre matériel et nos formulaires. Jusqu’à ce que ce soit fait, toutes les références à Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. doivent être interprétées comme Gestion d’actifs PMSL inc. Nous avons aussi regroupé les activités de la Sun Life liées aux fonds communs de placement, aux fonds distincts, aux rentes et aux produits de placement garantis sous la marque collective Placements mondiaux Sun Life.

Fonds occasions internationales MFS Sun Life

Commentaries sur les fonds | T3 2020

Téléchargez la version PDF

Opinions et commentaire fournis par MFS Gestion de placements Canada limitée.

Revue des marchés

Les marchés se sont redressés au troisième trimestre, propulsés par des mesures de relance budgétaires et monétaires sans précédent. Les valeurs cycliques et les bénéficiaires des technologies de télétravail ont mené la reprise du troisième trimestre tandis que les secteurs défensifs, les services financiers et l’énergie ont tiré de l’arrière. Cela laisse supposer que les investisseurs prévoient un rebond important et relativement rapide de l’économie mondiale. Les sociétés technologiques entrevoient un long avenir de croissance séculaire reposant sur le travail et les études à distance, ou un modèle hybride.

MFS doute que les économies mondiales retourneront aux niveaux de 2019 de sitôt. De nombreuses incertitudes doivent être prises en compte, comme les effets qu’une seconde vague de COVID-19 pourrait avoir sur les économies et le moment où un vaccin efficace sera distribué à grande échelle.

Positionnement du portefeuille

Le portefeuille était surpondéré dans la consommation de base et les matériaux. Bon nombre de sociétés du secteur de la consommation de base du fonds ont un pouvoir de fixation des prix et tirent une partie importante de leurs revenus de marchés émergents sous-exploités, ce qui peut entraîner une croissance des revenus plus forte et une croissance des bénéfices plus stable que l’ensemble du marché. Dans le secteur des matériaux, Linde et Air Liquide sont deux des placements les plus importants du fonds. Ces titres cycliques de grande qualité ont généré des rendements supérieurs au coût du capital et d’importants flux de trésorerie durant un cycle complet du marché, grâce en partie aux contrats à long terme prévoyant des hausses de prix.

Le portefeuille était sous-pondéré dans les services de communication et la consommation discrétionnaire. La position sous-pondérée du fonds dans ce dernier secteur est attribuable à l’évitement des détaillants multilignes et spécialisés, dont beaucoup subissent des pressions provenant de la concurrence du commerce électronique, et à celui des sociétés automobiles, qui investissent massivement pour satisfaire aux exigences strictes liées aux émissions de CO2. La sous-pondération des services de communication découle principalement de l’absence de position dans de nombreuses sociétés de télécommunications qui, selon le gestionnaire de portefeuille, n’ont pas, en général, une croissance ou un pouvoir de fixation des prix durable ou supérieur à la moyenne.

Les opérations importantes du troisième trimestre ont été les suivantes :

  • Reprise d’une position dans Alibaba en raison de son niveau de valorisation relativement modique et du potentiel de croissance de sa marge.
  • Ajout d’une position dans Kingsoft Corp, société logicielle chinoise produisant des logiciels de productivité bureautique, infonuagiques et de jeux.
  • Liquidation de la position dans Croda, fabricant britannique de produits chimiques spécialisés, et dans Brenntag, distributeur allemand de produits chimiques.
  • Élagage des positions dans L’Oréal et Accenture, dont les valorisations ont augmenté après que les excellents résultats des sociétés eurent entraîné une forte appréciation de leurs actions ces dernières années.

Connaissance du marché

Les perturbations importantes causées aux chaînes d’approvisionnement mondiales par le différend tarifaire avec la Chine en 2019 et la pandémie mondiale en 2020 obligent les sociétés à revoir leurs chaînes d’approvisionnement.

MFS est d’avis que la relocalisation est irréversible, mais il faudra du temps pour que les sociétés apportent des changements importants à leurs chaînes d’approvisionnement. Certains secteurs qui pourraient bénéficier de la relocalisation sont la construction et l’ingénierie, l’automatisation des usines, la fabrication d’équipement électrique, les applications et logiciels, et la production de gaz industriel. 

Perspectives du marché

Les actions européennes ont continué de progresser durant l’été, effaçant environ 70 % des pertes subies au premier trimestre avant de perdre du terrain à la fin du troisième trimestre. L’affaiblissement de la demande mondiale, largement attribuable aux répercussions de la pandémie, a miné la demande pour les exportations européennes et restreint la production industrielle. Simultanément, une suspension presque totale du tourisme international a fortement réduit le PIB de pays comme la Grèce, l’Italie et l’Espagne.

Au Royaume-Uni, une reprise économique à l’arrêt en raison du confinement provoqué par la COVID-19 et la détérioration des perspectives d’accord commercial complet post-Brexit avec l’UE ont fortement miné les actions en 2020.

Malgré les nouvelles mesures d’assouplissement monétaires et budgétaires, les effets de la pandémie de coronavirus ont gravement perturbé l’économie du Japon. Les conséquences de la pandémie ont assombri la conjoncture de l’emploi du pays. Le raffermissement du yen a nui au Japon durant les derniers mois, l’aplomb de la monnaie aggravant les difficultés causées par la demande mondiale timide. Après l’aplanissement de la courbe d’avril à juin, une deuxième vague de COVID-19 a frappé le Japon vers la mi-juillet, lorsque le nombre de cas confirmés s’est mis à grimper rapidement. Les perspectives commerciales ont toutefois commencé à s’améliorer. Les actions japonaises ont surclassé les actions mondiales durant le trimestre de 1,3 % en dollars américains.

Au début de la pandémie de COVID-19, les actions des marchés émergents ont davantage souffert que les actions des marchés développés, sous-performant par rapport à ces dernières durant le premier semestre. Alors que les investisseurs commençaient à retrouver le goût du risque, les actions des marchés émergents ont affiché un rendement de presque 10 % au troisième trimestre, contre environ 8 % pour les marchés développés, comblant une grande partie du retard pris depuis le début de l’exercice.

Les actions chinoises ont nettement surclassé celles des pays développés et émergents durant l’exercice. En plus des interventions sur le marché local, qui ont soutenu la croissance, la Chine a surmonté le pire de la crise de coronavirus plus tôt que la plupart des autres pays. Une politique relativement stricte de distanciation sociale et de port du masque semble porter ses fruits, les indicateurs de production paraissant s’être stabilisés plus rapidement que dans la majeure partie du monde.

Incidences importantes sur le rendement

Infosys
La position dans la société de services-conseils en technologie a contribué au rendement relatif. Le cours du titre a bénéficié de la transformation numérique accélérée des sociétés, de la demande de solutions infonuagiques, de l’automatisation, de l’amélioration de la rentabilité et de la consolidation.

Taiwan Semiconductor
La position surpondérée du portefeuille dans le fabricant de semiconducteurs a été bénéfique. La société a déclaré un bénéfice net substantiel au deuxième trimestre et donné des indications prospectives supérieures aux attentes pour le troisième trimestre, prévoyant une pénétration accrue de la 5G au deuxième semestre qui augmentera les revenus.

Bandai Namco
La surpondération du fabricant de jouets et de jeux vidéo a contribué au rendement relatif. La société a annoncé des bénéfices d’exploitation solides qui ont dépassé les attentes du marché grâce à la force du segment des jeux.

Alibaba Group
Le moment de la prise de position dans la société de commerce mobile et électronique a freiné le rendement relatif.

Bayer
Le fait de détenir des actions de cette société des sciences de la vie a nui au rendement relatif du fait de l’annonce de résultats financiers mitigés au deuxième trimestre.

Rolls-Royce
La surpondération du fabricant industriel diversifié a nui aux résultats relatifs, car les perspectives du marché des moteurs à fuselage continuent de souffrir de la réduction des heures de vol.

Rendement du fonds

Rendements composés (%)1 Depuis la création2 7 ans 5 ans 3 ans 1 ans T3
Fonds occasions internationales MFS Sun Life - série A

8,1

8,1

8,8

8,3

10,2

5,3

Fonds occasions internationales MFS Sun Life - série F

9,3

9,3

10,1

9,6

11,5

5,6

Indice MSCI EAFE

8,8

7,4

5,2

2,8

1,4

2,8

¹Les rendements se rapportant aux périodes supérieures à un an sont annualisés. Données au 30 septembre 2020.

 

²Année civile partielle. Les rendements sont indiqués pour la période allant du 30 septembre 2010 (date de création du fonds) au 31 décembre 2010.


Les points de vue exprimés sont ceux de MFS Gestion de placements Canada limitée, sous-conseiller de certains fonds communs Sun Life pour lesquels Gestion d’actifs PMSL inc. est le gestionnaire de portefeuille. Les points de vue exprimés sur des sociétés, des titres, des industries ou des secteurs de marché particuliers ne doivent pas être considérés comme une indication d’intention de négociation à l’égard de tout fonds commun de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. Ils ne doivent pas être considérés comme un conseil en placement ni une recommandation d’achat ou de vente. Ce commentaire est fourni à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal ou juridique ni en matière de placement. L’information contenue dans ce commentaire provient de sources jugées fiables, mais aucune garantie expresse ou implicite n’est donnée quant à son caractère opportun ou à son exactitude.

Ce commentaire peut contenir des énoncés prospectifs sur l’économie et les marchés, ainsi que sur le rendement futur, les stratégies, les perspectives ou les événements s’y rapportant, qui sont soumis à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.

Les placements dans des organismes de placement collectif peuvent donner lieu à des courtages, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Les investisseurs devraient lire le prospectus avant de faire un placement. Les taux de rendement indiqués correspondent aux rendements globaux composés annuels historiques qui prennent en compte les variations de la valeur des titres et le réinvestissement de toutes les distributions, mais ne prennent pas en compte les commissions d’achat et de rachat, les frais de placement ni les autres frais optionnels ou l’impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, frais qui auraient eu pour effet de réduire le rendement. Les organismes de placement collectif ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Les titres de série A sont offerts à tous les investisseurs, tandis que les titres de série F ne sont offerts qu’aux investisseurs qui bénéficient d’un programme intégré à honoraires auprès de leur courtier inscrit. Bien que les titres de série A et de série F aient le même portefeuille de référence, toute différence de rendement entre les deux séries est principalement attribuable à des différences concernant les frais de gestion et d’exploitation. Les frais de gestion des titres de série A comprennent des commissions de suivi, contrairement aux frais de gestion des titres de série F. Les investisseurs qui souscrivent des parts de série F peuvent verser des honoraires pour compte à honoraires, lesquels sont négociés avec leur courtier inscrit et payés à ce dernier.

© Gestion d’actifs PMSL inc., 2020. La société Gestion d’actifs PMSL inc. et MFS Gestion de placements Canada limitée sont membres du groupe Sun Life.