Des ressources pour faire face à l’incertitudes des marchés - Voir les ressources.

 

Le 20 juillet 2020, Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. deviendra Gestion d’actifs PMSL inc. Il nous faudra un certain temps pour actualiser nos sites Web, notre matériel et nos formulaires. Jusqu’à ce que ce soit fait, toutes les références à Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. doivent être interprétées comme Gestion d’actifs PMSL inc. Nous avons aussi regroupé les activités de la Sun Life liées aux fonds communs de placement, aux fonds distincts, aux rentes et aux produits de placement garantis sous la marque collective Placements mondiaux Sun Life.

Fonds de titres à revenu élevé Excel Sun Life

Commentaries sur les fonds | T3 2020

Opinions et commentaire fournis par Amundi Asset Management

Survol des marchés

Au troisième trimestre, les actifs risqués ont affiché un rendement solide en juillet et en août, portés par l’optimisme des investisseurs sur fond de soutien continu des banques centrales. En septembre, les restrictions imposées en raison de la deuxième vague de la pandémie ont nui au secteur des services, faisant chuter les indicateurs macroéconomiques comme l’indice des directeurs d’achats (PMI) et assombrissant l’humeur des investisseurs.

Du côté des marchés émergents, le rebond progressif de l’activité économique s’est poursuivi à la faveur d’une réouverture vigoureuse du secteur manufacturier, notamment dans les pays asiatiques où le nombre de cas de COVID-19 a continué de baisser. En août, les indices PMI des marchés émergents ont atteint un sommet inégalé depuis mars 2011, surclassant même ceux des marchés développés sur une base relative. Après avoir surpris à la hausse en juin et en juillet, l’inflation s’est modérée en août. Il en est résulté une attitude un peu moins conciliante des banques centrales et une tendance haussière des taux obligataires des marchés émergents.

Analyse trimestrielle du rendement

Les secteurs des titres à revenu fixe des marchés émergents ont affiché des rendements positifs au troisième trimestre. En ce qui a trait aux titres en monnaie forte, le positionnement directionnel a été avantageux au moment où l’optimisme des investisseurs a mené à un resserrement marqué des écarts. Le positionnement en titres en monnaie locale et l’exposition aux monnaies des marchés émergents ont également contribué positivement au rendement. Le Fonds a profité de la surpondération des obligations à rendement élevé, qui se sont redressées dans une conjoncture macroéconomique favorable. Cependant, une partie de ce rendement a été perdue durant la deuxième moitié du trimestre, alors que l’incertitude entourant les élections américaines et une deuxième vague d’éclosions de COVID-19 ont plombé la confiance des investisseurs. Cette conjoncture d’aversion pour le risque a favorisé les positions du Fonds dans les titres de crédit de bonne qualité comme ceux de l’Indonésie. Le Fonds a pâti de la surpondération de ses positions en Ukraine et à Bahreïn et de la sous-pondération de la Colombie.

Du côté des titres de taux en monnaie locale des marchés émergents, le Fonds a profité de la surpondération des obligations de la société d’État pétrolière mexicaine et de la surpondération de ses positions en Roumanie, en Malaisie et en Turquie, mais fortement souffert de ses positions en Russie en raison de la dépréciation du rouble (RUB) au cours du trimestre. Le Fonds a réduit la surpondération de l’Afrique du Sud, pays qui affiche un important déficit budgétaire et dont l’économie a été l’une des plus touchées par la pandémie de COVID-19. Le Fonds a accentué la sous-pondération du Ghana dont la situation budgétaire se détériore et réduit son exposition à l’Indonésie, aux Philippines et à la Colombie en raison d’un resserrement des valorisations.

Au cours du trimestre, le Fonds a procédé à un élagage sélectif de ses positions dans les monnaies locales des marchés émergents, le gestionnaire de portefeuille pensant qu’il reste peut-être moins de leviers monétaires à la disposition des banques centrales de ces pays pour soutenir leur économie.

Perspectives

Après un rebond vigoureux de la croissance mondiale au deuxième trimestre, la reprise semble marquer le pas au troisième trimestre. À l’échelle du monde et des marchés émergents, le rythme de redressement du secteur manufacturier s’est stabilisé. Amundi s’en tient à une attitude prudente parce que les investisseurs ont renoué avec l’optimisme malgré que la COVID-19 continue de se propager et qu’aucun vaccin ne soit encore disponible. Le gestionnaire de portefeuille conserve une attitude plutôt positive à l’égard des marchés émergents en raison de l’abondance des liquidités à l’échelle mondiale. Les banques centrales des marchés émergents ont fortement soutenu l’économie par des baisses de taux beaucoup plus vigoureuses que durant les cycles d’allégement précédents. Récemment, dans les marchés émergents, les conditions financières se sont resserrées et les courbes de taux se sont accentuées. L’inflation commençant à monter dans certains pays, les banques centrales seront moins à même de réduire encore les taux d’intérêt, mais elles pourraient continuer d’avoir recours à d’autres politiques non conventionnelles pour soutenir la reprise économique. Sur le plan des risques, outre les conséquences négatives possibles d’une deuxième vague de COVID-19, Amundi estime que l’incertitude planant sur le résultat des élections américaines constituera un risque clé à surveiller durant les semaines qui viennent.

Rendement du fonds

Rendements composés (%)1 Depuis la création2 7 ans 5 ans 3 ans 1 an T3
Fonds de titres à revenu élevé Excel Sun Life - série A 4,6 4,7 2,8 0,6 -2,0 -0,7
Fonds de titres à revenu élevé Excel Sun Life - série F 5,8 5,9 4,0 1,7 -1,0 -0,4
Indice de référence* 6,2 6,5 5,4 4,0 1,4 -0,5

*Indice composé non couvert JP Morgan GBI-EM Global Diversified (50 %); Indice composé JP Morgan EMBI Global Diversified (50 %)

1Les rendements se rapportant aux périodes supérieures à un an sont annualisés. Données au 30 septembre 2020.

2Année civile partielle. Année civile partielle. Les rendements sont indiqués pour la période pour de la date de création du fonds en 22 octobre 2010 au 31 décembre 2010 (Série A) et du 4 novembre 2010 au 31 décembre 2010 (Série F).

Les points de vue exprimés sur des sociétés, des titres, des industries ou des secteurs de marché particuliers ne doivent pas être considérés comme une indication d’intention de négociation à l’égard de tout fonds commun de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. Ils ne doivent pas être considérés comme un conseil en placement ni une recommandation d’achat ou de vente. Ce commentaire est fourni à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal ou juridique ni en matière de placement. L’information contenue dans ce commentaire provient de sources jugées fiables, mais aucune garantie expresse ou implicite n’est donnée quant à son caractère opportun ou à son exactitude.

Ce commentaire peut contenir des énoncés prospectifs sur l’économie et les marchés, ainsi que sur le rendement futur, les stratégies, les perspectives ou les événements s’y rapportant, qui sont soumis à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.

Les placements dans des organismes de placement collectif peuvent donner lieu à des courtages, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Les investisseurs devraient lire le prospectus avant de faire un placement. Les taux de rendement indiqués correspondent aux rendements globaux composés annuels historiques qui prennent en compte les variations de la valeur des titres et le réinvestissement de toutes les distributions, mais ne prennent pas en compte les commissions d’achat et de rachat, les frais de placement ni les autres frais optionnels ou l’impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, frais qui auraient eu pour effet de réduire le rendement. Les organismes de placement collectif ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Les titres de série A sont offerts à tous les investisseurs, tandis que les titres de série F ne sont offerts qu’aux investisseurs qui bénéficient d’un programme intégré à honoraires auprès de leur courtier inscrit. Bien que les titres de série A et de série F aient le même portefeuille de référence, toute différence de rendement entre les deux séries est principalement attribuable à des différences concernant les frais de gestion et d’exploitation. Les frais de gestion des titres de série A comprennent des commissions de suivi, contrairement aux frais de gestion des titres de série F. Les investisseurs qui souscrivent des parts de série F peuvent verser des honoraires pour compte à honoraires, lesquels sont négociés avec leur courtier inscrit et payés à ce dernier.

© Gestion d’actifs PMSL inc., 2020. La société Gestion d’actifs PMSL inc. est membre du groupe Sun Life.