Une fois que l’Organisation mondiale de la santé a annoncé une potentielle pandémie du coronavirus (COVID-19), le cours des actions a chuté jusqu’au 26 février, soit pendant cinq jours d’affilée. Les investisseurs, à la recherche de valeurs sûres et inquiets à propos du possible ralentissement de la croissance mondiale, se sont rués vers les obligations du Trésor américain, dont les rendements ont baissé à 1,3 %, un creux presque record.

Au moment d’écrire ces lignes, près de 3 000 personnes sont mortes du virus, la plupart en Chine continentale. Les tentatives pour enrayer la propagation du virus en Chine ont mené à une baisse marquée de l’activité manufacturière et des dépenses de consommation. On s’inquiète du fait que d’autres pays pourraient subir des perturbations semblables, qui entraîneraient un ralentissement à l’échelle mondiale.

Le grand sell-off sur les marchés des actions et la peur grandissante ont nourri les attentes quant à une possible baisse des taux d’intérêt par les banques centrales, question d’appuyer la croissance. Les marchés monétaires ont intégré environ deux baisses de 25 points de base de la Réserve fédérale américaine et s’attendent à une baisse de 10 points de base de la Banque centrale européenne.

Positionnement des Portefeuilles gérés Granite Sun Life

Le sell-off des actions américaines a pratiquement annulé les rendements positifs des trois derniers mois. Jusqu’ici, les actions canadiennes tiennent bon et se sont légèrement appréciées comparativement à la même période, le rendement global sur un an dépassant légèrement les 10 %. Puis, nous avons observé une baisse importante des taux d’intérêt, qui a favorisé les rendements solides des obligations de première qualité.

Toutefois, étant donné la nature particulière du virus COVID-19, il est difficile de déterminer ou de prédire quelles seront les ultimes répercussions et les réactions sur les marchés. En ce qui touche notre horizon de placement à long terme et notre approche fondamentale, nous conservons un portefeuille hautement diversifié et demeurons à la recherche d’occasions raisonnables de dégager des rendements et de préserver le capital.

Notre stratégie

Vente : Nous nous sommes départis de certaines de nos obligations de première qualité, afin d’empocher les gains réalisés à la suite de la forte hausse des taux depuis la mi-janvier. Le taux actuel des obligations du Canada à 10 ans s’établit à 1,20 %. Nous ne croyons pas que ce taux suffise à produire un revenu et à préserver le capital à long terme.

Achat : Nous avons ajouté aux liquidités et aux actions en incréments. Du côté des liquidités, les rendements se font un peu plus attrayants, et nous aimons la souplesse qu’elles procurent lorsque vient le temps de saisir des occasions à court terme. Nous nous attendons à ce que les données économiques fondamentales soient assez faibles dans les prochaines semaines, toutefois la récente correction sur les marchés des actions a considérablement réduit les évaluations.

Pour l’instant, nous favorisons les titres des États-Unis plutôt que ceux d’autres pays, étant donné la nature relativement fermée de son économie. Nous surveillons le positionnement quelque peu serré des investisseurs, cependant nous aimons la composition sectorielle du marché et la souplesse de l’État en ce qui concerne l’appui aux politiques monétaire et budgétaire.

En attente : Nous croyons qu’un certain nombre de marchés des actions de pays développés à l’extérieur des États-Unis pourraient connaître des difficultés à court terme, en raison d’une position économique faible dans la conjoncture et d’une souplesse moindre en ce qui touche les politiques économiques. En matière de revenu fixe, nous continuons de nous tenir loin des segments de moindre qualité à rendement élevé.

L’incidence de précédentes épidémies sur les marchés

Les marchés ont connu des dégagements importants lors de précédentes épidémies, mais ont renoué avec leurs sommets après l’atteinte du pic (tableau ci-dessous).

Sources : Centre de contrôle des maladies; Organisation mondiale de la santé; Bloomberg. Données au 25 février 2020.

Le présent commentaire contient des renseignements sommaires publiés à titre indicatif par Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. Bien qu’il ait été préparé à partir de sources considérées comme fiables, Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. ne peut en garantir l’exactitude ou l’exhaustivité. Ce document vise à fournir des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de placement ou des conseils financiers, fiscaux ou juridiques s’appliquant à des cas particuliers. Les points de vue exprimés sont ceux de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. Il est à noter que les énoncés prospectifs contenus dans ce commentaire sont de nature spéculative et il est déconseillé de s’y fier. Rien ne garantit que les événements envisagés dans ces énoncés auront lieu, ou qu’ils se dérouleront de la manière prévue. Veuillez obtenir l’avis d’un conseiller professionnel avant de prendre une décision en fonction des renseignements qui figurent dans ce commentaire.

© Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc., 2020. La société Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. est membre du groupe Financière Sun Life.