L’information dans le présent document date de la webdiffusion du jeudi 5 mars 2020.

La semaine dernière, nous avons organisé une webdiffusion pour renseigner les conseillers financiers sur le positionnement de nos portefeuilles et les événements économiques liés au coronavirus. L’indice S&P 500 a commencé la semaine du 9 mars par une chute de 7 % par suite de l’incertitude additionnelle liée au désaccord entre l’Arabie saoudite et la Russie au sujet de la gestion de l’offre de pétrole. À la fin de la journée du 9 mars, l’indice avait baissé de 7,1 %, ce qui montre que les marchés sont encore nerveux.

Points clés

  • Survol des marchés : Nous avons bien commencé l’année avec un commerce mondial favorable et des bénéfices très solides au T4 de 2019, ce qui était de bon augure pour l’appréciation des marchés.
  • Depuis le 23 janvier, les marchés sont plus volatils par suite de cas de COVID-19 recensés à l’extérieur de la Chine, notamment en Corée du Sud, en Italie et en Iran. Plus récemment, les fluctuations ont été plus marquées.
  • Pendant la période de volatilité, les obligations de haute qualité ont obtenu un rendement exceptionnel, ce qui accroît l’importance de la diversification dans toute stratégie de placement.
  • Les pratiques prudentes de santé publique mises en place pour réduire la propagation du virus, comme les restrictions de voyage et les mises en quarantaine, auront des effets négatifs sur l’activité économique.
  • Nous avons vu des perturbations dans la chaîne d’approvisionnement, lesquelles ont durement touché l’économie de la Chine. Et comme la Chine est la deuxième économie du monde, cela aura des répercussions sur d’autres économies.
  • Une braderie a suivi la réduction de 0,50 % du taux directeur de la Réserve fédérale américaine (3 mars). La Fed voulait améliorer la situation économique, mais a causé encore plus d’incertitude sur les marchés. Le Canada a aussi réduit son taux directeur (4 mars) du même montant.
  • Les économies développées en Europe ont moins de marge de manœuvre pour leur taux, ce qui les rend plus vulnérables.
  • Cependant, les politiques monétaires ne peuvent rien contre les chocs d’offre pour l’instant, les gouvernements n’ayant pas encore pris de mesures budgétaires significatives.
  • Questions clés : Les bénéfices sont-ils reportés ou se sont-ils dépréciés de façon permanente? Certains secteurs, comme celui de la restauration, subiront une carence permanente (si vous n’êtes pas allé au restaurant aujourd’hui, vous n’irez pas deux fois demain pour compenser). Mais d’autres secteurs, comme celui des biens durables, pourraient simplement être retardés.
  • En Chine, les indices des directeurs d’achats du secteur de la fabrication et des services montrent une forte baisse de l’activité économique. Mais ils ne montrent pas si ce ralentissement durera un mois, trois mois ou jusqu’à la fin de 2020.
  • Les pandémies antérieures ont été accompagnées d’une chute des cours peu après l’apparition du virus, mais les marchés ont rebondi dans les trois mois suivant le point culminant des cas. Il est important de se rendre compte que l’épidémie de coronavirus n’a pas encore atteint son point culminant.

Activités potentielles de l’équipe Granite de la Sun Life :

Ventes : Réduction récente des positions pour certaines obligations de haute qualité (rendements trop bas) et réduction de l’exposition à certaines actions européennes.

Achats : Par le passé, le potentiel de reprise des actions américaines a été supérieur après une chute des cours, donc ces dernières pourraient présenter des possibilités. Augmentation des liquidités pour saisir les occasions futures.

Éléments intéressants : Le risque est de plus en plus abordable (possibilité d’ajouter du risque dans les différentes gammes de prix pendant une braderie sur les marchés). L’extrême volatilité pourrait se stabiliser quelque peu (possibilité d’utiliser des dérivés pour réaliser des gains modestes dans ces conditions). Possibilités ciblées de reprise (achat d’options pour profiter des redressements).

Points clés sur les marchés et la volatilité

Quand les marchés boursiers enregistrent une forte baisse en un jour, il y a souvent une étroite corrélation entre les marchés de divers pays. Donc, les corrélations historiques ne sont pas très utiles.

La diversification des catégories d’actifs (y compris les obligations d’État) procure, en général, une meilleure protection contre les replis des marchés que la diversification des actions. La plupart des solutions gérées, comme les Solutions gérées Granite Sun Life, offrent la diversification des catégories d’actifs et le rééquilibrage.

Il peut être difficile de choisir le bon moment d’investir dans des actions ou des fonds communs de placement qui investissent dans des actions. Mais en gardant ses liquidités, on risque de perdre les occasions qui se présentent en période de reprise.

Obtenir des conseils est essentiel lorsque les conditions de marché sont difficiles. Des études ont démontré que les investisseurs qui travaillent avec un conseiller ont, en général, de meilleurs résultats financiers que ceux qui n’ont pas de conseiller.

Bien que les mouvements actuels des marchés soient imprévisibles, les replis antérieurs nous montrent qu’ils peuvent durer quelques mois. Même après de mauvaises journées, les marchés peuvent empirer, et le font souvent, avant de s’améliorer. Les investisseurs devraient travailler avec leur conseiller financier et tenir compte de leur horizon de placement avant d’ajouter des actions dans leur épargne à long terme.


Le présent commentaire contient des renseignements sommaires publiés à titre indicatif par Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. Bien qu’il ait été préparé à partir de sources considérées comme fiables, Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. ne peut en garantir l’exactitude ou l’exhaustivité. Ce document vise à fournir des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de placement ou des conseils financiers, fiscaux ou juridiques s’appliquant à des cas particuliers. Les points de vue exprimés sont ceux de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. Il est à noter que les énoncés prospectifs contenus dans ce commentaire sont de nature spéculative et il est déconseillé de s’y fier. Rien ne garantit que les événements envisagés dans ces énoncés auront lieu, ou qu’ils se dérouleront de la manière prévue. Veuillez obtenir l’avis d’un conseiller professionnel avant de prendre une décision en fonction des renseignements qui figurent dans ce commentaire.

© Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc., 2020. La société Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. est membre du groupe Financière Sun Life.